Little Shao fige les artistes en mouvement face au soleil grâce au HSS

Ecrit par Alexandre (Profoto) sur . Publié dans Uncategorized

 

Avec la nouvelle mise à jour High-Speed Sync (HSS) installée sur ses B1 Off-Camera Flash, le photographe Little Shao a été en mesure de photographier à des vitesses d’obturation allant jusqu’au 1/8000e de seconde. Qu’est-ce que cela change ? Découvrez-le !

La lumière ambiante peut être belle. Mais parfois source de problèmes. Par exemple, si vous voulez éclairer correctement au flash sous un fort soleil, vous risquez de rencontrer des difficultés. La fameuse “synchro-X” vous limitera généralement au 1/250e de seconde avec un flash. Ça signifie que vous ne pourrez pas réduire votre temps d’obturation, et que votre appareil captera beaucoup de lumière ambiante. Vous pouvez bien sur utiliser un flash plus puissant pour dépasser la lumière ambiante. Mais ça ne vous aidera qu’à un certain point. Le ciel sera toujours surexposé, et vous aurez toujours un flou de mouvement causé par la lumière ambiante.

 

La solution à ce problème ? Le Profoto High-Speed Sync, aussi appelé HSS. Le Profoto HSS vous permet d’atteindre des vitesses allant jusqu’au 1/8000e de seconde, même avec un flash. Combiné au fait que le B1 Off-Camera Flash est puissant. Avec 500Ws, vous aurez suffisamment de lumière, même à ces temps d’obturation très courts.

 

Dans la théorie, ça sonne plutôt bien. Et si l’on passait à la pratique ?

Une vie de château, par Malo

Ecrit par Alexandre (Profoto) sur . Publié dans Uncategorized

Après « La vie ordinaire d’un homme invisible » diffusée en 2012 (http://www.malo-photos.com/invisible) , Le photographe Malo revient dans la lumière avec sa nouvelle série : « Une vie de château » (http://www.malo-photos.com/une-vie-de-chateau/).

Dans un château aux décors luxueux, la série raconte l’histoire de deux jeunes aisés, évoluant avec nonchalance dans un univers feutré pour séduire une jeune femme. D’autres personnages vont venir perturber leur histoire, jusqu’à approcher la luxure.

Grâce à un making-of vidéo, Malo nous emmène dans les coulisses de cette incroyable séance.

Malo est directeur artistique freelance depuis de nombreuses années. Il crée l’identité d’évènements pour de grands lieux, comme le Parc de La Villette, Paris Musées et d’autres. Un travail graphique pour lequel il a une approche essentiellement photographique. Il réalise d’ailleurs souvent les images qu’il utilise. C’est au début des années 2010 qu’il se lance comme photographe et réalise ses premiers travaux personnel.

« Ce sont des projets que j’ai en tête depuis longtemps et qui ont muris lentement. Il a suffit que le moment et l’envie soient réunis pour les lancer. Une fois « l’homme invisible » réalisé, j’ai pu m’appuyer sur sa visibilité et les bons retour qui ont suivis pour réaliser la vie de château. Mon travail est fondé sur un sujet social ou familial, à partir duquel je raconte une histoire, une fiction narrative. Le coté surréaliste comme l’invisibilité du père de famille ou les têtes de félins est là pour illustrer le propos. » 

Rémi Chapeaublanc : Portrait d’un photographe voyageur

Ecrit par Alexandre (Profoto) sur . Publié dans Uncategorized

Who are you? – Portrait of a photographer from Martin Zarka on Vimeo.

Le photographe Rémi Chapeaublanc a fait le voyage de Paris vers la Mongolie en moto. Nous l’avions suivis lors de cette aventure. Guidé par le désir de répondre à une question :  “Qu’est ce qu’il y a, derrière ce que tu me montres ? », il revient sur son aventure avec un portrait vidéo.

Il explique : “Je me lance souvent dans des projets assez fous ». Et il n’éxagère pas. Seulement deux semaines après avoir obtenu son permis moto, il emporte son boitier, son AcuteB2, son Air Sync et sa boîte à lumière RFi et part en Mongolie.

Après avoir atteint sa destination et passé un peu de temps avec les locaux, sa série se dessine. Il allait réaliser des portraits, un par un, avec le même procédé et la même configuration. L’idée était de garder les choses simples, pour rester concentré sur la personne en face de l’appareil photo, aller au-delà de la surface et se demander : « Qui est cette personne ? »

Une vidéo pleine d’inspiration et un beau témoignage sur la force du portrait.

Découvrez en plus sur le travail de Rémi sur son site.

© Rémi Chapeaublanc

© Rémi Chapeaublanc

Le B1 remporte le TIPA 2014 : Meilleur Système d’Eclairage Professionnel

Ecrit par Alexandre (Profoto) sur . Publié dans Uncategorized

Le B1 remporte le TIPA 2014 : Meilleur Système d’Eclairage Professionnel

Le B1 remporte le TIPA 2014 : Meilleur Système d’Eclairage Professionnel

Tous les ans les rédacteurs de 29 magazines indépendants à travers le monde votent et priment les meilleurs produits photographiques sortis les 12 derniers mois, prenant en compte l’innovation, l’utilisation de technologies de pointe, le design, l’ergonomie, la simplicité d’utilisation et le ratio qualité/prix du produit. Cette année le Profoto B1 off-camera flash a reçu le TIPA* Award dans la catégorie “Meilleur Système d’Eclairage Professionnel” – “Best Professional Lighting System”!

La motivation du jury :
“Avec batterie et sans fil, le Profoto B1 off-camera flash est devenu un succès dès sa sortie auprès des pros qui ont compris les bénéfices de la liberté et la facilité d’usage d’un off-camera flash. Le module Air Remote TTL du système se fixe sur la griffe de l’appareil et devient un centre de commande pour régler la puissance et le ratio entre les groupes, même en mode manuel. Chaque flash monobloc peut se faire attribuer un canal et être piloté sur une distance allant jusqu’au 300m avec des résultats rapidement visibles, contrôlés et modifiés par le photographe sans qu’il/elle change de position derrière l’appareil. L’unité de 500 Ws a une amplitude de réglage sur 9 f-stops, un temps de recyclage rapide et une lampe pilote DEL, alimenté par une batterie lithium avec une capacité de 220 flashes en pleine capacité”.

*The Technical Image Press Association (TIPA) est une organisation internationale de magazines de photo et d’image.

Zlatan par Vivien Lavau, avec le B1

Ecrit par Alexandre (Profoto) sur . Publié dans Uncategorized

Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic – © Vivien Lavau

 

Quelques semaines avant l’annonce officielle du B1, Vivien Lavau, photographe pour l’agence Keep Diggin (notamment éditrice du magazine foot et lifestyle Surface), nous a contacté pour une séance avec  l’équipe du PSG.

Nous avons tout de suite été très enthousiastes : C’était l’occasion rêvée pour tester les pré-versions du B1 (à peine reçues !) dans des conditions de production. Le brief était simple : réaliser deux portraits de chaque joueur au Parc des Princes, pour la communication de l’équipe.

Vivien, habitué des séances expéditives, ne savait pas précisément où la séance allait se dérouler . Il a naturellement privilégié une solution autonome. Habitué à son Pro-7b, nous lui avons proposé trois B1, auxquels il a ajouté un réflecteur Blanc/Argent M.

Très rapidement, dans une salle à proximité de la tribune officielle, le set est mis en place : en face, en légère plongée, une boîte à lumière RFi 2×2″, puis à gauche une RFi 3×4′ en appoint. En contre à l’arrière droit, une Strip RFi 1×4′.

Vivien réalise une première image en TTL avec son assistante. Par habitude, il bascule en manuel et règle les compensations entre les différents groupes pour obtenir le rendu qu’il souhaite.

Une lumière dure et frappante au club de boxe avec le réflecteur Magnum

Ecrit par Alexandre (Profoto) sur . Publié dans Uncategorized

Andrea Belluso est un photographe ayant plus de trente ans d’expériences. Il a photographié des célébrités, de la mode en passant par la beauté et la photographie d’illustration. Une fois par mois, Andrea nous emmène dans les coulisses de l’une des ses réalisations les plus récentes. Cette fois, nous le rejoignons dans une salle de sport !

« Capturez l’essence d’un homme actif, classique mais moderne »

C’est le brief de l’agence de publicité JU’NK pour Pall Mall Barbers, l’un des barbiers les plus anciens et les plus respectés de Londres, afin de promouvoir leur nouvelle gamme de produits.

Nous avons commencé par chercher un modèle. Trouver, en Suède, un homme au look anglais et avec la bonne attitude n’est pas des plus simples. Mais après notre rencontre avec le modèle et rock star Knut, on avait notre homme !

L’image a été réalisée dans l’un des plus vieux clubs de boxe de Stockholm. Il y a une véritable tradition de boxe chez les gentlemen anglais, et nous avons essayé de trouver un lieu qui correspondait parfaitement au brief. Il y a plusieurs défis à relever en shootant dans une salle de sport. Elles sont assez stériles, très éclairées. Y créer une atmosphère n’est pas simple.

Comme toujours, j’ai résolu le problème en apportant mes propres sources de lumière. Dans ce cas, trois B1 – Off-camera Flash – et trois réflecteurs Magnum.

Le modeleur du mois : Le parapluie Deep XL Blanc

Ecrit par Alexandre (Profoto) sur . Publié dans Uncategorized

Germaine II | Zhanh Jingna

Germaine II | Zhang Jingna

Chaque mois nous choisissons de mettre en lumière un modeleur de la gamme Profoto. (Les précédents articles sont visibles ici). Ce mois-ci, nous discutons avec Zhang Jingna de l’un des plus récents : Le Parapluie Deep XL Blanc.

Les parapluies font partie des façonneurs les plus populaires, et ce n’est pas une surprise. Ils sont abordables, faciles à utiliser et très simples à transporter. Pourquoi ne pas les aimer ?

Profoto propose douze parapluies répartis en deux formes : Deep et Shallow. Cet article se concentre sur un des modèles Deep : le parapluie Deep XL Blanc. La forme plus profonde est conçue pour donner un meilleur contrôle du flux lumineux. Elle permet de focaliser et de façonner la lumière en faisant simplement glisser le parapluie dans son support. La taille du parapluie, ajoutée à son revêtement blanc et lisse, créent une source de lumière grande, douce et très homogène. Mais, nous le rappelons, elle reste étonnamment contrôlable et façonnable, grâce à sa forme plus profonde.

En résumé, c’est un outil simple qui permet de faire beaucoup de choses différentes. Les images de Zhang Jingna en sont la preuve. Toutes les images de cet article ont été réalisées avec un seul flash : un monobloc D1 500 Air équipé d’un parapluie Deep XL Blanc.

« L’année dernière, j’ai lancé un projet personnel, « Motherland Chronicles« . Une série de portraits d’inspiration fantasy » explique Jingna. A prayer, Germaine II et Tabitha sont toutes extraites de cette série. »

Jingna a ses origines en Chine et à Singapour mais elle travaille désormais à New York. Elle passe la plupart de son temps à réaliser des images modes et beautés pour des clients tels que Montblanc, Canon et Mercedes Benz. Elle est aussi publiée régulièrement dans Harper’s Bazaar, Elle et L’Officiel. Mais ce n’est pas tout. Elle réalise parfois des images juste pour le fun. Motherland Chronicles en est l’exemple.

« J’avais un rendu illustratif à l’esprit pour ce projet » explique Jingna. « Pour l’obtenir, j’avais besoin d’une source très douce et homogène. C’est pourquoi j’ai choisi de travailler avec le parapluie Deep XL Blanc. Généralement, j’aime bien travailler avec des parapluies. Je trouve que l’installation et le rangement des boîtes à lumière peuvent parfois être compliqués. Les parapluies sont un bon substitut, notamment pour les séances en extérieur. »

Le B1 – nouveau Off-Camera Flash Profoto

Ecrit par Alexandre (Profoto) sur . Publié dans Uncategorized

Après un site non accessible pendant quelques heures hier suite au grand succès de la newsletter, vous pouvez désormais découvrir sans encombres le nouveau B1 ici : http://profoto.com/fr/B1

On appelle le B1 un « off-camera flash » car ce n’est ni un cobra, ni un générateur sur batterie. C’est un nouveau type de flash qui propose une manière inédite de photographier. « Une fois que vous l’avez essayé, ça change tout » explique Richard Walch, l’un des premiers photographes à l’avoir testé. Nous pensons qu’il dit vrai.

Pourquoi ? Parce qu’avec le TTL, vous obtenez une exposition parfaite en un éclair. Parce que son alimentation sur batterie et l’absence de câbles vous permet de l’emporter et de le positionner où vous le souhaitez. Ajoutez-y la puissance, la vitesse et les possibilités de façonnage de la lumière qui ont fait la notoriété de Profoto et vous obtenez un flash déporté qui simplifie la création d’une lumière d’exception.

Découvrez-ci dessous une des premières séances réalisées avec le B1, par le photographe Richard Walch, dans les superbes carrières de marbre de Carrara, en Italie.
(sous-titres activables)

Le modeleur du mois : les réflecteurs Profoto

Ecrit par Alexandre (Profoto) sur . Publié dans Uncategorized

Chaque mois nous choisissons de mettre en lumière un modeleur de la gamme Profoto. (Les précédents articles sont visibles ici). Ce mois-ci, nous abordons les tous nouveaux réflecteurs Profoto avec le photographe portugais Frederico Martin.

La mode n’est pas que le métier de Frederico Martins. Fils du propriétaire d’un magasin de vêtements, elle fait partie de son ADN. Aujourd’hui, photographe de mode reconnu, il compte parmi ses clients Vogue, Elle, Maxim et GQ.

Frederico commence sa carrière en photographiant des surfeurs. Depuis, il utilise à son avantage les éléments naturels et la lumière disponible. C’est pour cette raison qu’il préfère travailler avec des réflecteurs.

« Travailler avec des réflecteurs permet une approche plus naturelle » explique Frederico. « Vous pouvez oublier les batteries, le poids de l’équipement ou l’ajustement de la température de couleur. Vous obtenez un rendu naturel avec très peu d’efforts. »

Light Shaping Tool du mois : Le ZoomSpot

Ecrit par Alexandre (Profoto) sur . Publié dans Uncategorized

ZOOM-SPOT

© Andrea Belluso

Chaque mois nous choisissons de mettre en lumière un modeleur de la gamme Profoto. (Les précédents articles sont visibles ici). Ce mois-ci, nous avons demandé à Andrea Belluso de nous parler du ZoomSpot.

 

L’éclairage scénique est un élément fondamental pour la création de l’illusion au théâtre. La poursuite est probablement l’outil le plus reconnaissable de tous. Sa lumière particulière est utilisée pour suivre les acteurs sur scène ou pour projeter des motifs sur le fond, pour ne citer que deux exemples. Le ZoomSpot Profoto fonctionne d’une manière similaire. Mais ce n’est pas une source continue – c’est un flash.

 

Le ZoomSpot est donc une tête flash pour applications spécifiques qui créé une lumière dure et directe, pouvant être focalisée et modifiée en tous types de formes et de motifs. Equipé de deux lentilles mobiles pour augmenter ou diminuer la netteté des ombres, il dispose également d’un iris réglable pour ajuster le diamètre du spot projeté. Quatre couteaux inclus permettent de modifier la forme circulaire projetée en carré, triangle, rectangle…Le porte filtres et gobos vient compléter le tout et offre la possibilité de projeter presque n’importe quelle forme sur le fond ou le sujet.

 

« J’aime le ZoomSpot » raconte Andrea Belluso. « Ce n’est pas un outil que j’utilise tous les jours, mais pour certaines commandes, c’est tout simplement parfait. C’est un objet si ludique et amusant à travailler. Il faut expérimenter et on finit toujours par découvrir quelque chose de nouveau et excitant. »