Cross : regards croisés des photographes Julien Apruzzese et Malo | Profoto (FR)

Cross : regards croisés des photographes Julien Apruzzese et Malo

28 mai, 2020

Écrit par: Julien Apruzzese, Malo et Coraline Vialette

Les créateurs d'image et ambassadeurs Profoto Julien Apruzzese et Malo représentent en deux portraits en regard croisé leurs processus créatifs respectifs.

Cross

C’est l’histoire d’une rencontre entre deux photographes, d’un projet que Julien Apruzzese souhaitait proposer à Malo.

L’histoire de cet instant où nait l’idée, ce moment latent, en apesanteur, où nous prenons le temps de retrouver notre imaginaire.

Dans le processus de création d’une image, le chemin est encore plus beau que le final.

Dans nos mémoires, il restera ce moment furtif où cette image effleurait notre imaginaire, somme des inspirations acquises au gré de nos expériences visuelles.

Ils se sont alors proposé un regard croisé, libre, sans dévoiler en amont la mise en scène choisie.

Julien fit le choix d’une scène intérieure, Malo d’une scène extérieure.

Mais tous deux ont convergé vers cette même ambiance, la nuit, son atmosphère, ses lumières, qu’ils ont souhaité mettre en image avec le moyen format Fujifilm GFX 100.


Malo vu par Julien Apruzzese

 

Concept

"Cet instant, je l’ai imaginé en suspens pour Malo.

Assis à son bureau, cette idée apparaissant à pas de loup l’enivre au point que les murs s’effacent, faisant place à une atmosphère brumeuse qui l’isole.

Le temps de cet instant, il est son imaginaire. Et il annote tout ce qu’il peut." - Julien Apruzzese

 

Lumière 

J’ai commencé tout d’abord par réaliser une étude de lumière sur le logiciel Set-a-Light, suivie par différents essais lumières en amont.

Voici la composition de la lumière :

• Une première lumière Profoto A1X principale dans un bol industriel, à taille relative petite pour une taille de pénombre petite (lumière dure), distance petite pour un dégradé court et positionnée au-dessus et légèrement devant le sujet pour une projection verticale marquée des ombres.

• Une seconde lumière Profoto D2 de transparence (ratio 1/16) avec parapluie Umbrella Deep L et son diffuseur, à taille relative grande pour une taille de pénombre grande (lumière douce), distance grande pour un dégradé long et dans l’axe de l’objectif pour une lumière sans ombre.

• Une troisième lumière Profoto B1X de projection avec OCF Snoot allongé et gélatine Lee Filter Half-CTB 202, à taille relative petite pour une taille de pénombre petite (lumière dure), distance grande pour un dégradé long et positionnée à gauche de la scène et très légèrement au-dessus du sujet pour projeter l’ombre d’une fenêtre issue d’un carton découpé à droite du sujet.

• Une quatrième lumière Profoto B1X (ratio 1/8) avec bol beauté blanc Softlight Reflector, diffuseur et gélatine Lee Filter Primary Red 106, à taille relative moyenne pour une taille de pénombre moyenne (lumière moyennement douce), distance moyenne pour un dégradé moyen et positionnée en contre-plongée pour teinter de rouge les ombres du sujet.

• Une cinquième et sixième lumières Profoto A1X de fond avec OCF Snoot allongé, à taille relative petite pour une taille de pénombre petite (lumière dure), distance petite pour un dégradé court et positionnées au-dessus du sujet et proches du fond pour créer deux faisceaux serrés verticaux.


Julien Apruzzese vu par Malo

 

Concept

"Une idée est quelque chose de fugace, qui survient le plus souvent dans les moments où l’on s’y attend le moins. Une idée vient de la plénitude de l’ennui.

C’est pourquoi j’ai souhaité imaginer Julien au moment où il voit naître et se concrétiser cette idée.

Cette atmosphère cinématographique au volant d’une voiture à l’arrêt représente ces moments infinis, figés dans le temps comme un arrêt sur image et propices aux errances de l’esprit lorsque celui-ci n’est pas parasité par une quelconque distraction." - Malo

 

Lumière

Pour ces photos tout est basé sur l’ambiance.

C’est-à-dire qu’avant même d’éclairer mon sujet, je me devais de créer l’ambiance lumineuse qui définirait l’atmosphère de ma scène.

Une fois les paramètres de mon appareil choisi – à savoir ISO100 1/125 f/8 63mm, ce qui sans flashs allumés donnait une photo complètement noire –  j’ai allumé une à une chaque zone de ma scène avec le modeleur choisi afin de construire mon image telle que je la souhaitais.

• J’ai commencé par placer deux sources à l’intérieur de l’atelier orientées vers les fenêtres afin d’allumer l’atelier et créer une lumière sortante vers mon sujet. Ces sources étaient composées d’un Profoto D2 1000 avec un parapluie Umbrella Deep White + diffuseur et d’un Profoto D2 500 avec une RFi Softbox 3x4’.

• Pour l’extérieur, j’ai voulu que ma principale lumière soit un réverbère que j’ai simulé avec une source composée d’un Profoto B1X avec un Zoom Reflector et une gélatine orange au-dessus de la voiture au niveau du pare-brise.

• J’ai placé deux autres sources pour dé-contraster la scène. Un Profoto D2 1000 avec un parapluie Umbrella Deep White + diffuseur, placé derrière un diffuseur 2x2 afin d’avoir une lumière très douce et modeler légèrement le haut des portières. Et un Profoto B1X 500 avec une OCF Softbox 2x3’ afin de décreuser l’arrière de la scène et le mur en brique à l’arrière-plan.

• J’ai placé à l’arrière de la voiture un Profoto B1X avec une gélatine rouge de telle sorte que la lumière lèche les portières de la voiture et puisse créer un flare dans mon objectif.

• Et j’ai pour finir, j’ai joué avec deux Profoto A1X: 

Un essentiel pour éclairer le visage de Julien à l’intérieur de la voiture. J’ai pour cela fait plusieurs essais en le plaçant d’abord à l’intérieur de la voiture mais j’obtenais une lumière qui venait trop d’en dessous. J’ai donc placé le A1X à l’avant droit du pare-brise en légère plongée.

Puis j’ai placé un deuxième A1X au sol au niveau de la roue avant droite et en direction du capot de la voiture, afin de créer un éclat sous le pare choc et dessiner le volume avant de la voiture.

Une fois que j’ai obtenu l’atmosphère que je souhaitais avec les 8 sources de ma scène, allumées, j’ai descendu mon temps de pose de 1/125 au 1/8 afin de faire remonter les néons à l’intérieur de l’atelier." 

 

Film making-of

Making-of

Découvrez les coulisses du projet Cross en images. Retrouvez les images de la série en pleine résolution grâce à la solution Prodibi ainsi que toutes les images Making-Of sur le site Julien Apruzzese Studio

 

Crédits

Concept, Lumière, Photographie (Image avec Malo) : Julien Apruzzese Studio
Post-production (Image avec Malo) : Stephan Lesger

Concept, Lumière, Photographie (Image avec Julien Apruzzese) : Malo
Post-production (Image avec Julien Apruzzese) : La Souris (Sophie)

Assistants : Mathilde Petit, Louis Jay & Omar  
Film : Chris Reist
Photographie Making-of : Sarah Reuland & Omar Aljiwari
Matériel Photographique : Fujifilm
Matériel Lumière : Profoto
Full Resolution Image Solution : Prodibi
Logiciel de Simulation de Lumière : Set-a-Light

 

Écrit par: Julien Apruzzese, Malo et Coraline Vialette

Produits utilisés dans cet article

Profoto A1X

Le plus petit flash de studio au monde
À partir de 1 075,00 €

Profoto B1X

La référence de la photo en dehors du studio
À partir de 2 290,00 €

Profoto D2

Le monobloc avec TTL le plus rapide au monde
À partir de 1 790,00 €

OCF Softbox Rectangular

Une boîte à lumière pour Off-Camera Flashes populaire et polyvalente.
219,00 €

Umbrella Deep White

Un parapluie polyvalent et zoomable pour une lumière plus douce.
À partir de 189,00 €

Softlight Reflector White

Notre bol beauté classique
À partir de 435,00 €