10 conseils pour devenir un bon photographe de mariage | Profoto (FR)

Les 10 conseils de Jared Platt pour devenir un bon photographe de mariage

07 mai, 2020

Écrit par: Jared Platt

Le photographe de mariage et formateur Jared Platt a photographié des mariages partout dans le monde, que ce soit à l’étranger ou à Phoenix, la ville où il est né. Au fil des ans, Jared a acquis les connaissances qu’il considère comme étant les plus importantes à avoir si vous voulez réussir votre carrière de photographe de mariage. Voici 10 conseils de Jared pour devenir un bon photographe de mariage.

 

Bride on her wedding day

ISO 100, 39mm, f/4, 1/400s. Ambient light.

Je suis photographe de mariage et portraitiste documentaire et je suis basé à Phoenix en Arizona. Je photographie des mariages depuis plus de 25 ans et j’ai encore des choses à apprendre. Je continue à m’entraîner et à demander des conseils. Peu importe les difficultés rencontrées, je passe toujours une bonne journée quand je fais des photos. C’est mon travail ! C’est vraiment génial.

Je suis également formateur et j’ai enseigné à des milliers de photographes au fil des années. Je viens de terminer mon cours Les fondamentaux de la photographie de mariage où vous pouvez me suivre lors d’un vrai mariage avec de vrais clients.

Mais la photographie de mariage est un travail très complexe. Dans un projet donné, vous êtes à la fois photographe portraitiste, documentariste, de nature morte, de publicités et d’architecture. Vous devez avoir des compétences dans de nombreux domaines de la photographie. Il n’existe pas de solution miracle. Voici quelques réflexions sur la photographie de mariage qui m’ont aidé au fil des ans à être le photographe idéal pour mes clients.

1. La préparation est indispensable au succès - S’entraîner et tester son équipement

La photographie de mariage est une affaire de vitesse et elle s’accompagne de nombreux défis. Vous travaillez souvent seul ou avec un « second shooter » ou un assistant. Avec une si petite équipe, vous devez travailler très rapidement pour obtenir les clichés attendus. Vous devez toujours faire face aux changements de planning, aux demandes des clients, tout en donnant l’impression que c’est facile pour vous !

  • Sortez votre appareil photo et vos flashes au moins une fois par semaine et faites des tests.   
  • Essayez différentes configurations d’éclairage, positions et modeleurs et décidez ce qui est le mieux adapté à votre style et vous permet de surmonter les défis plus efficacement.
  • Trouvez au moins une méthode belle, rapide et confortable que vous pouvez envisager si tout le reste échoue. 
  • Soyez suffisamment à l’aise avec cette méthode pour pouvoir réaliser ce cliché les yeux fermés ! Mais évitez peut-être de fermer les yeux le jour du mariage...

2. Connaître son équipement : appareil photo, réglages personnalisés, objectifs, etc.

Pour que le succès soit au rendez-vous, vous devez connaître votre équipement sur le bout des doigts. La lecture du manuel est un bon début, mais une bonne relation avec votre appareil photo et vos objectifs est plus importante encore.  

  • La plupart des nouveaux appareils photo ont des boutons et des menus programmables. Apprenez à accéder à toutes les fonctions importantes que vous utiliserez, puis configurez un menu rapide ou attribuez un bouton pour accéder à chacune de ces fonctions.
  • Votre appareil photo peut vous donner un aperçu du rendu via l’histogramme et les avertissements visibles. Apprenez à connaître votre appareil photo et à comprendre ce qu’il vous dit. Effectuez des tests de vos expositions pour savoir quelle marge de manœuvre vous octroie votre appareil photo.
  • En tant que photographe de mariage, vous rencontrerez constamment des conditions d’éclairage très variables. Vous faites souvent des allers-retours entre trois ou quatre expositions différentes, comme lors de la cérémonie dans une église sombre. Presque tous les appareils photo modernes ont la possibilité de créer un ensemble de réglages personnalisés. Utilisez ces réglages personnalisés afin de prédéfinir vos expositions pour plusieurs des expositions, paramètres de flash, modes d’appareil photo et méthodes de mise au point dont vous aurez besoin dans chaque situation, puis changez simplement le mode de l’appareil photo de Personnalisé 1 à Personnalisé 2 et continuez la prise de vue.
  • Vos mains sont-elles stables ? Découvrez à quel point votre stabilisation d’image fonctionne pour vous. La règle générale est que lorsque vous photographiez avec un objectif de 200 mm, vous devez régler votre vitesse d’obturation sur 1/200 de seconde (en somme, 1/focale en mm de votre objectif). 

3. Maîtriser toutes les situations d’éclairage, même les plus délicates

ISO 100, 29mm, f/5, 1/320s. Lit with three Profoto B10 with OCF Magnum.

Il est préférable de repérer la lumière existante ou ambiante avant de voir le client le jour du mariage.  J'aime effectuer des repérages la veille d’un mariage si c’est possible.  Mais même le jour du mariage, vous pouvez étudier la lumière et évaluer ce qu’elle donnera sur votre cliente. Cela vous fera gagner du temps et vous évitera de devoir promener votre cliente à droite et à gauche en la plaçant de telle ou telle façon.

  • Vous avez toujours un petit modèle avec vous. J’aime l’appeler « La main tendue ». Tenez votre poing devant vous, le pouce à l’extérieur, et observez la lumière ambiante du moment, la façon dont elle tombe sur votre poing et votre pouce, qui forment un visage rudimentaire. Tournez sur vous-même et trouvez les conditions d’éclairage optimales pour le visage, puis imaginez comment vous allez optimiser cette lumière avec vos flashes.  

ISO 50. 32mm, f/4.5, 1/200. Lit with one Profoto B10 with OCF 2x3' Softbox.

ISO 50, 50mm, f/4.5, 1/400s. Lit with one Profoto B10 with OCF 2x3' Softbox.

  • Lorsque vous ajoutez un éclairage sur l’un des mariés, suivez toujours ce que vous impose la lumière existante pour créer une lumière à l’aspect naturel. Par exemple, si la lumière ambiante vient de la droite, éclairez votre mariée de la droite. Si la lumière est une lumière tungstène (chaude), ajoutez des gélatines tungstène à vos flashes pour reproduire la couleur de la lumière ambiante.  Et si la lumière ambiante est une lumière douce (comme celle provenant d’un ciel couvert), éclairez avec une source de lumière douce comme la Softbox OCF 2x3. Une lumière du jour intense due au soleil de midi doit être associée à un flash sans accessoire ou à un OCF Magnum Reflector pour obtenir cette qualité de lumière plus intense. En reproduisant la lumière ambiante du moment avec le modeleur approprié, votre sujet aura l’air d’appartenir à la scène et d’être éclairé par la lumière existante et non par vos flashes.
  • Selon moi, le kit d’éclairage parfait adapté à toutes les conditions de luminosité est constitué du Profoto A1X et du Profoto B10 avec une OCF 2x3’ Softbox, un OCF Beauty Dish Silver 2’ (avec diffuseur) et un OCF Magnum Reflector. Ce kit d’éclairage portable, puissant et polyvalent répond à 90 % de mes besoins d’éclairage.

4. Repérer les meilleurs endroits pour les photos de mariage

Ne commencez jamais une séance de portrait sans effectuer d’abord un petit repérage. Je préfère repérer les lieux à la même heure que l’événement, la veille de celui-ci. Lorsque cela n’est pas possible, j’arrive quelques heures plus tôt que prévu pour faire du repérage. Savoir où photographier et avoir une marche à suivre vous aidera à obtenir de meilleures images, en plus grand nombre et à respecter le planning de vos clients. Si vous êtes reconnu pour votre ponctualité et vos beaux portraits, vous serez dans les petits papiers de chaque fournisseur.

5. Apprendre à connaître vos clients et comprendre leurs besoins

Vos clients ont des espoirs, des souhaits et des besoins pour leurs photos de mariage, mais vous ne les connaîtrez jamais si vous n’avez pas de conversations approfondies avec eux. Pour découvrir cela, il ne suffit pas seulement de demander « Quelles photos voulez-vous que je prenne ? » Si vous posez cette question, vous obtiendrez une liste copiée d’un magazine de mariés avec toutes les photos standard généralement prises. Prenez plutôt le temps de leur demander qui sont les personnes les plus importantes, sur quoi ils ont travaillé le plus et s’ils ont des objets spéciaux comme la bague de leur grand-mère. En ayant ce genre de discussion, vous obtiendrez une bien meilleure liste de photographies « incontournables » à capturer.

6. Réaliser un portrait de mariage parfait

ISO 50, 125mm, f/5.6, 1/500s. Lit with one Profoto B10 with OCF 2x3' Softbox and two Profoto A1X with Dome Diffusor.

Pour réaliser un portrait de mariage parfait, vous devez être sympathique, avoir de l’humour, donner des compliments et être souple dans les indications et les poses. Voici quelques conseils pour obtenir ce cliché qu’ils auront plaisir à accrocher au mur.

  • Observez le couple. Ils trouveront un moyen naturel d’interagir l’un avec l’autre.
  • Soyez attentif à la lumière naturelle et suivez l’endroit où sera le soleil lors des portraits de mariage. C’est le meilleur moyen de trouver la toile de fond parfaite pour cette photo essentielle. 
  • Si vous connaissez votre appareil photo et votre équipement d’éclairage sur le bout des doigts grâce à la pratique, vous saurez comment configurer la prise de vue sans perdre un instant.
  • Au moment de la prise de vue, parlez à vos sujets, montrez-leur comment se tenir, guidez-les avec des mouvements de la main et des indications facilement compréhensibles. 
  • Lorsque le couple s’est installé dans une pose naturelle, vous devez avoir déjà préparé tout le reste : l’arrière-plan, l’exposition, l’éclairage et la composition ! Félicitez-les, effectuez des ajustements si nécessaire et photographiez sans vous arrêter !

7. Ne jamais rien manquer

ISO 800, 56mm, f/2.8, 1/200s. One Profoto A1X bounced.

ISO 160, 28mm, f/4, 1/200s. One Profoto A1X bounced.

La photographie de mariage est documentaire par nature et il n’y a pas de seconde chance. Vous devez être prêt à déclencher dès que l’occasion se présente. Cela signifie que vous devez être hyper attentif, tout comme votre équipe. Il est évident que personne ne doit être au téléphone, en train d’envoyer des SMS à son conjoint ou de consulter la météo du lendemain. Mais surtout, votre appareil doit toujours être prêt. Cela signifie que vous devez avoir la certitude que l’exposition est correcte, quelle que soit la scène que vous observez. Si vous observez cette scène, votre appareil photo doit être configuré pour la capturer. Vous, votre appareil photo et vos flashes devez être prêts à prendre la photo et à capturer le moment dès qu’il se produit. Et grâce aux temps de recyclage rapides des Profoto A1X et B10, il vous suffit de vous concentrer sur vous et votre appareil photo.

8. Le plus important, c’est la famille des mariés et non la constitution de votre portfolio

ISO 200, 61mm, f/5.6, 1/200s. One Profoto B10 with OCF 2x3' Softbox.

ISO 800, 130mm, f/2.8, 1/800s. Ambient light.

Un mariage est avant tout un mariage. Cela semble évident, mais de nombreux photographes oublient qu’un mariage n’est ni une séance de photo de mode de longue durée ni une opportunité de création de portfolio. N’oubliez pas que votre client vous a engagé pour faire ce qu’il y a de mieux pour lui, c’est-à-dire réaliser de beaux portraits et documenter le jour de son mariage sans avoir la mainmise sur l’organisation de celui-ci !

9. Comprendre le pouvoir du storytelling : visuel, métaphorique et traditionnel

ISO 1000, 27mm, f/4.5, 1/200s. Ambient light.

ISO 2500, 70mm, f/2, 1/200s. Two Profoto A1X bounced.

ISO 6400, 105mm, f/4, 1/200s. Ambient light.

Raconter une histoire visuellement demande beaucoup de réflexion. Le storytelling, ce n’est pas seulement se présenter à un événement et capturer ce qui se produit devant vous. Il existe des conventions visuelles qui assurent le suivi d’une histoire et lui donnent un rythme, comme la capture de clichés formels, de clichés relationnels et de clichés axés sur les émotions (plan large, plan moyen et gros plan). Préparer des listes de prises de vue vous aidera à raconter une meilleure histoire, et je ne parle pas des listes de prises de vues d’un article de conseils issus d’un magazine sur le mariage. Le photographe doit développer une liste de prises de vue basée sur les conversations qu’il a eues avec les mariés. Les mariés ont une histoire et c’est au photographe d’en prendre connaissance pour la raconter correctement.

10. Éditer vos photos de mariage : comment passer en revue et sélectionner vos images

Une fois que vous avez fini de photographier un mariage, votre appareil photo contient des milliers d’images et votre travail ne fait que commencer. Vous devez maintenant les faire passer par votre processus de postproduction, et le tout premier écrémage de ce processus est la sélection des images. Cette partie du processus peut être une source de stress chez les photographes qui peuvent procrastiner pendant des jours, voire des semaines. Quel que soit le logiciel dans lequel vous choisissez de passer en revue vos images, voici quelques règles qui, une fois suivies, vous permettront d’effectuer la sélection beaucoup plus rapidement :

Revue comparative : Vous prendrez des décisions de sélection plus rapides et meilleures lorsque vous comparerez des images de façon globale plutôt qu’individuellement.

Sélection positive : Rien ne dit que vous choisirez de conserver beaucoup moins d’images que vous en rejetterez. Alors n’utilisez pas la touche « Rejeter » pour supprimer les images que vous n’aimez pas. Utilisez plutôt la touche « Choisir » ou « Sélectionner » ou « Étoile » pour marquer les images que vous conservez.

Faites confiance à votre instinct : Laissez votre instinct vous guider lorsque vous sélectionnez des images en postproduction. Ne faites pas toute une histoire de vos sélections et n’anticipez pas vos décisions.

Supprimez les distractions : Vous prendrez de meilleures décisions plus rapidement si vous supprimez toutes les distractions de votre environnement de travail. Éteignez votre téléphone, fermez boîte de réception et vos réseaux sociaux. 

Vous pouvez ainsi terminer votre sélection plus rapidement et prendre des décisions aussi bonnes voire meilleures que celles que vous preniez lorsque vous étiez plus lent et doutiez de vous. Bientôt, vous sélectionnerez les images d’un mariage en une heure ou deux au lieu de plusieurs jours !

Je ne vous ai montré ici que quelques conseils importants sur la façon d’améliorer vos photos de mariage ! Je sais que c’est un travail difficile qui peut être très stressant.  Comme je l’ai dit, je photographie des mariages depuis plus de la moitié de ma vie (un quart de siècle).  Mais c'est tellement gratifiant d’exceller dans son travail. Il y a encore de nombreux choses à apprendre sur ces sujets et d’autres. Alors n’hésitez pas à suivre mon nouveau cours de la Profoto Academy Fundamentals of Wedding Photography. Vous aurez accès à plus de 10 heures de contenu éducatif qui vous aidera à perfectionner vos compétences en tant que photographe de mariage.

Je vous souhaite le meilleur ! N’oubliez pas de profiter.

Écrit par: Jared Platt

Produits utilisés dans cet article

Profoto A1X

Le plus petit flash de studio au monde
À partir de 1 075,00 €
Nouveau

Profoto B10 & B10 Plus

De grandes lumières dans de petits formats
À partir de 1 699,00 €

OCF Softbox Rectangular

Une boîte à lumière pour Off-Camera Flashes populaire et polyvalente.
219,00 €

OCF Beauty Dish Silver

Un bol beauté portable pour off-camera flashes.
215,00 €

OCF Magnum Reflector

Ajoute un maximum de puissance à nos sources équipées d’un diffuseur frontal plat
225,00 €

Air Remote TTL

Connecte sans fil votre éclairage AirTTL avec votre appareil photo
À partir de 395,00 €