Action

Le psicobloc avec le Profoto B1X

11 juillet, 2017

Écrit par: Seth Chandler

Profoto a mis au défi le photographe aventurier Tim Kemple de tester le nouveau Profoto B1X en extérieur et sur le sujet de son choix. Il a choisi Majorque et le psicobloc, une discipline qui consiste à pratiquer l’escalade au-dessus de l’océan, sans aucune assistance. « En cas de chute, vous allez à l’eau. »

Tim utilise le Profoto B1 lors de ses expéditions dans le monde entier depuis des années. « Le condensé de puissance dans un format compact m’a permis d’utiliser le flash en extérieur. Je ne m’en serais jamais sorti sans ça. »

Il a choisi l’escalade comme thème de sa séance photo, car c’est là qu’il a fait ses premières armes en tant que photographe. « Je suis le genre de personne qui repousse toujours ses limites. » « J’ai pensé qu’il serait parfaitement approprié de revenir sur une expérience passée pour ce projet tout en la reconsidérant de manière inédite. »

Le psicobloc peut sembler extrême, mais Tim est connu pour aller là où personne n’ira. « C’est facile de photographier une idée que quelqu’un d’autre a déjà capturée ». « Mais pourquoi photographier les mêmes sujets et points de vue que tout le monde ? Concentrez-vous sur ce qui vous passionne. Montrez une vision unique de votre sujet. Trouvez une perspective inédite. Tracez votre voie. Ne copiez pas le passé. »

Être prêt à ramper pour prendre la photo dont vous rêvez

Avec son équipe de grimpeurs professionnels Edu Marin et Lindsey Tjian, ainsi que l’aide d’un assistant, Tim était prêt. Une semaine avant la séance, il a fait une chute sur un glacier et s’est cassé la cheville. Mais il en fallait plus pour l’arrêter. « Si vous devez ramper pour prendre la photo dont vous rêvez, je peux vous assurer que ça en vaut la peine. »

L’éclairage était constitué uniquement du kit nomade B1X, avec deux têtes B1X, deux batteries et deux nouveaux OCF Light Shaping Tools, les premiers bols réflecteurs conçus spécialement pour la photo en extérieur. L’OCF Zoom Reflector offre un diaphragme supplémentaire. L’OCF Magnum Reflector offre presque deux diaphragmes supplémentaires, ce qui s’avère particulièrement utile pour envoyer plus de lumière sur le sujet et lui donner plus d’importance en plein jour.

Supplanter le soleil

La séance a commencé à la paroi Diablo, là où est né le psicobloc. Avec une journée ensoleillée et venteuse, une paroi légèrement humide et la cheville de Tim encore immobilisée, les conditions étaient loin d’être parfaites.

Pour la première prise de vue, Tim voulait placer Edu, le grimpeur, sur la paroi en l’éclairant au flash tout en atténuant la lumière ambiante du soleil. Tim a donc utilisé le B1X directement à la verticale comme lumière principale et le soleil comme lumière de remplissage.

Pour ce faire, il a utilisé la fonction HSS du B1X et déclenché à 1/2 500 de seconde. « Cette vitesse m’a permis de maîtriser complètement la lumière du soleil qui frappe la falaise. Ensuite, en réglant le B1X sur sa puissance maximale et en utilisant l’OCF Zoom Reflector pour obtenir un stop supplémentaire, j’ai pu supplanter le soleil. »

Création d’une lumière naturelle

Il a ensuite conduit une trentaine de kilomètres pour atteindre son endroit favori de Majorque pour ce genre de clichés, une petite plage appelée Cala Sanau. Le vent avait rendu la paroi glissante et mettait les grimpeurs en danger s’ils tombaient à l’eau.

Pour ce premier cliché sur la plage de Cala Sanau, Tim est descendu le long de la paroi pour se rapprocher le plus possible d’Edu. Il a utilisé une focale grand angle de 14 mm pour se rapprocher de l’action tout en capturant l’environnement. « La couleur et la texture des rochers et de la mer agitée sont essentielles pour que l’image prenne vie », précise Tim.

Pendant ce temps, son assistant est resté en suspension de l’autre côté de la grotte avec le B1X et l’OCF Magnum Reflector. Cette fois-ci, Tim voulait imiter le soleil et utiliser le B1X pour produire un reflet naturel sur le visage et le corps d’Edu.

La lumière et le réflecteur ont offert à Tim deux diaphragmes supplémentaires qui lui ont permis de supplanter la lumière ambiante.

Le B1X comme lumière de contour

En descendant la côte vers une autre cavité pour photographier Lindsey, Tim s’est d’abord positionné sur une corniche. Son assistant s’est enfoncé dans la cavité pour créer une lumière de contour autour de Lindsey. L’idée était de placer le flash à un endroit où la lumière ne perce jamais.

Une fois la photo effectuée, Tim s’est rapproché en faisant un peu de psicobloc lui-même, sans se soucier de sa cheville. Il voulait que Lindsey escalade cette paroi saillante, éclairée par son assistant depuis le dessus, à l’aide du B1X. « Les séances en extérieur avec des athlètes professionnels sont toujours des moments exceptionnels. » « J’aime les pousser hors de leur zone de confort pour capturer l’essence même de leurs émotions. Mais parfois, je pousse un peu trop loin. »

Lindsey est tombée à l’eau, mais avant même que Tim lui demande si elle allait bien, elle avait déjà grimpé pour regagner sa position. « J’avais ma photo et c’était ma préférée de la journée. »

Une dernière prise

Alors que le jour arrivait à son terme et que le soleil déclinait, Tim et son équipe sont revenus à la grotte où ils avaient déjà photographié plus tôt. « Je pense que tous les photographes sont pareils. « On pense toujours à la photo qu’on n’a pas pu prendre », dit-il. Donc, je savais que si nous avions du temps, je voulais revenir ici et photographier depuis la cavité. »

Les conditions étaient parfaites, les nuages créant une ambiance menaçante. « La lumière ambiante moins vive me permet d’utiliser le flash pour éclairer Edu et la cavité afin d’obtenir plus de zones d’ombre et de lumière pour ajouter plus de contraste et de suspense. », dit-il. « Je ne veux pas que le flash domine la scène, donc j’ai réglé le B1X sur une puissance assez basse, que je peux désormais obtenir grâce à l’amplitude de puissance HSS étendue de 9 stops. »

« Mais le B1X a réellement fait un sans faute »

Entre sa cheville cassée et un appareil tombé à l’eau, quel est le ressenti de Tim sur cette journée ? « On a pris des photos depuis la cavité jusqu’au-dessus de la paroi. J’avais le corps en compote. Nous avons perdu du matériel. Mais le B1X a réellement fait un sans faute et n’a jamais été à la traîne. Je suis super motivé. C’était une journée géniale. Waw. »

Écrit par: Seth Chandler

Produits utilisés dans cet article

Campagne

Profoto B1X

OCF Magnum Reflector

OCF Zoom Reflector