Portrait

Comment créer un éclairage d’intérieur doux et naturel avec le Profoto D2

24 mai, 2017

Écrit par: Haiyin Lin

La photographe de mode new-yorkaise Haiyin Lin préfère la lumière naturelle douce. Pour obtenir ce résultat, elle utilise des monoblocs Profoto. Nous lui avons demandé de décrire son expérience avec le Profoto D2.

Au cours d’une séance récente, j’ai choisi un studio qui offrait une belle lumière naturelle et était parfait pour réaliser une série de portraits de mode. J’ai utilisé le nouveau monobloc ultra rapide D2 que Profoto venait de lancer et j’ai vécu une fabuleuse expérience !

Je préfère une lumière naturelle et douce pour les portraits en situation, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cela ne signifie pas pour autant que je n’utilise pas de flash. En réalité, pour beaucoup de séances de mode, le flash a été un outil essentiel pour moi. Savoir manier les outils de façonnage de la lumière vous permet de créer une lumière douce, mais cela donne également plus de relief aux images.

Comme les tons doux convenaient au modèle et à ses tenues, j’ai décidé d’utiliser dès le départ une puissance de flash réduite et une ouverture plus grande pour conserver une grande partie de la lumière ambiante. Le tout nouveau monobloc D2 est disponible en deux versions : 500 watts/seconde et 1 000 watts/seconde. Pour cette séance, j’ai choisi le monobloc D2 à 1 000 watts/seconde. Il dispose d’une plage de puissance de diaph. avec un minimum de 2 watts/seconde. Il autorise des prises de vue à grande ouverture et convient donc à mes besoins pour cette séance.

Comme outil de façonnage de la lumière, j’ai utilisé un Profoto Umbrella Deep White M. Il permet de créer une lumière douce. J’ai également demandé à un assistant d’envoyer de l’air dans les cheveux du modèle, en les laissant flotter naturellement, ce qui donnait aux photos une impression de mouvement.

Quant à la deuxième scène, puisque la lumière naturelle de l’après-midi était très belle, j’ai conservé l’éclairage naturel. De nouveau, j’ai utilisé une puissance basse et le parapluie Umbrella Deep White M de Profoto pour créer un effet de reflet et pour ajouter de l’éclat à sa tenue. Par ailleurs, j’ai utilisé une grande ouverture pour créer un plan rapproché doux et pour flouter le premier plan.

Une fois de plus, j’ai placé un monobloc D2 avec une gélatine Full CTO derrière le modèle pour ajouter une lumière chaude qui convenait bien à sa couleur de cheveux naturelle.

Nous avions aussi un petit modèle sur le plateau ce jour-là, l’adorable Luffy. Le chiot était très vif et nous avions du mal à le faire rester immobile avec le modèle. Il était donc nécessaire d’utiliser un mode de prise de vue en continu à haute vitesse afin de capturer le regard innocent de Luffy. En tant que photographe de mode, on me demande souvent de capturer des modèles en train de courir ou de sauter lors de prises de vue en studio et en extérieur. La rapidité du D2, qui peut émettre jusqu’à 20 éclairs par seconde, me permet de capturer chaque moment dynamique avec facilité.

Dans de telles conditions de prise de vue, la vitesse de recyclage rapide du monobloc D2 devient un atout majeur. Le réglage de puissance pour cette scène était compris entre 6 et 7, et le D2 avait un temps de recyclage de 0,2 seconde. Même avec une puissance réglée sur 9, il peut suivre le rythme avec 2 images par seconde. Cela m’a permis de capturer chaque moment passionnant sans que je doive attendre.

Pour la séance en extérieur, la modèle a revêtu un costume en soie et mis un rouge à lèvres rouge. Par conséquent, j’ai utilisé le Softlight Reflector White pour rendre la lumière plus dure et mettre en valeur la brillance de la soie.

De plus, le D2 prend en charge la synchro haute vitesse, ce qui permet d’aller au-delà de la vitesse d’obturation de 1/250 s sur les appareils Canon, Nikon et Sony, jusqu’au 1/8 000 s. Lorsque la lumière ambiante est suffisante, les photographes peuvent utiliser de grandes ouvertures et une vitesse d’obturation élevée pour obtenir une faible profondeur de champ et, en même temps, utiliser le flash pour déboucher.

Pour la scène finale, j’ai utilisé la Softbox RFi 3’ Octa pour conserver les tons doux et éclairer la scène avec une lumière plus profonde.

Nous avons posé une paire de lunettes de soleil sur le museau de Luffy. Nous avons bouclé la séance avec son expression adorable et les rires de tout le monde.

© Haiyin Lin

(Laissez-moi vous montrer comment nous avons attiré le regard de Luffy vers l’appareil...)

Utiliser un équipement lourd constitue toujours un grand défi. Le monobloc D2 fait seulement 31 x 13 x 18 cm, et la version de 1 000 watts/seconde ne pèse que 3,4 kg. Il est très compact et portable comparé aux produits avec la même puissance. C’est un véritable atout pour les séances en extérieur qui nécessitent de se déplacer rapidement et de changer de configuration.

J’ai déjà hâte d’utiliser ce produit pour ma prochaine séance !

Pour voir d’autres images de Haiyin, consultez son site Internet.

Écrit par: Haiyin Lin