Mode

Sous les projecteurs : Les 8 conseils de Pauline Darley aux photographes professionnels en devenir

11 juillet, 2017

Écrit par: Pauline Darley

Sous les projecteurs est une série d’articles qui présente des passionnés de photographie sur le point de laisser leur empreinte. Dans ce troisième et dernier entretien, la photographe de beauté et de mode Pauline Darley partage 8 points importants que toute personne souhaitant se lancer comme photographe indépendant doit considérer.

Girl in flower dress against green background, shot by Pauline Darley. Smiling girl, shot by Pauline Darley.

J’ai entamé ma carrière de photographe très tôt, à 20 ans, et j’ai beaucoup appris au cours des dernières années. J’ai beaucoup réfléchi à ces conseils que j’aimerais donner à toute personne souhaitant faire de la photographie son métier.

Travaillez sans relâche

Selon moi, l’obstination est essentielle. Travailler comme photographe va bien souvent de pair avec le statut d’indépendant. C’est une chance indéniable de pouvoir organiser soi-même ses séances, mais il faut se montrer créatif ! Lorsque j’ai commencé, je prenais des photos tous les jours et les retouchais le soir de leur prise. J’ai travaillé à ce rythme pendant des années, ce qui, je pense, m’a beaucoup aidé à m’améliorer. J’ai testé différents éclairages, compositions et environnements pour trouver mon style. Je suis persuadée qu’il faut éviter de se reposer sur ses lauriers. Même si les résultats sont bons, la recherche de l’amélioration est indispensable. Voici donc mon conseil : dès que vous avez un peu de temps libre, prévoyez une séance photo.

Girl in glasses against green background, shot by Pauline Darley.

Collaborez avec les autres

La négociation de contrats et la gestion des commandes sont autant d’aptitudes à acquérir, surtout face à un système administratif complexe. N’ayez pas peur de déléguer ces tâches stressantes et de vous inspirer du fonctionnement d’autres photographes. Profitez de leurs conseils et de leur aide. Songez à bien vous entourer : de bons amis, une équipe efficace et fiable... Je suis persuadée qu’un bon travail d’équipe est essentiel à la réussite d’une séance de qualité.

Le mot d’ordre : organisation

Voilà un autre point capital. Gardez un bon suivi de vos e-mails, fichiers, disques durs et photos. Je pourrais écrire un roman sur le sujet, mais en résumé, l’organisation est primordiale pour pouvoir avancer.

Girl in pink blouse, shot by Pauline Darley.

Faites ce qui vous inspire

J’ignore s’il existe réellement un « truc » pour devenir un bon photographe. Mon truc à moi tient en peu de mots : je fais ce que j’ai envie de faire. Je varie vraiment les plaisirs : sujets naturels, compositions excentriques, en studio, à l’extérieur, portraits, mode, beauté... Et j’adore ça ! Je n’ai jamais voulu me cantonner à un seul domaine. J’ai besoin de tester. Je fais ce qui me parle sur le moment. Il arrive qu’un client souhaite quelque chose en particulier. Le destin joue donc peut-être un rôle dans l’évolution de mon parcours. Mais j’ai décidé de ne plus trop m’interroger à ce niveau. Autre conseil auquel je pense : faites-vous plaisir avant toute chose. Ne prenez pas des photos pour les autres mais pour vous.

Close up of beauty model, shot by Pauline Darley.

Les mauvais moments

Pour moi, il y en a deux. Le premier a lieu quand votre confiance en vous est au plus bas. Peu de gens sont réellement satisfaits de leur travail. Vous n’êtes pas seul à douter, ne vous inquiétez pas. L’idéal est de vous mettre au défi et de repousser vos limites toujours plus loin. Ne gaspillez pas trop votre temps à cogiter et passez à l’action. Le second mauvais moment est lié à la chute de la demande. À certains moments de l’année (aux fêtes de fin d’année, par exemple), vous pourriez avoir l’impression de vous tourner les pouces. Qu’à cela ne tienne : prenez le large, réfléchissez à des idées pour de futures séances photo.

Woman in brown dress, shot by Pauline Darley.

Sachez quand lever le pied

Apprenez à dire stop et à faire une pause pour recharger vos batteries et retrouver l’inspiration. C’est un réflexe capital mais très difficile à adopter pour un indépendant.

Essayez de nouvelles choses

C’est de cette manière que vous en apprendrez plus sur vous-même et sur ce qu’il vous manque pour évoluer. Essayez d’autres éclairages, compositions et environnements. N’hésitez pas à quitter votre zone de confort. Ça peut être votre plus mauvaise idée comme la meilleure ! Impossible de le savoir avant d’avoir essayé. Apprenez les bases, puis exploitez-les. Une étape à la fois. Et rappelez-vous que l’échec est permis, pour vous comme pour tout le monde.

Woman in blouse with Asian patterns, shot by Pauline Darley.

Soyez vous-même

Je ne pense pas qu’il soit fondamentalement idiot de vouloir changer pour avancer. Pour ma part, j’avais bien conscience d’être une photographe plutôt réservée. Je suis de nature introvertie. Je ne peux pas le changer. J’ai donc décidé de travailler sur moi et de déterminer mes points forts, qui me permettraient de mettre en accord ma personnalité et mon activité.

Écrit par: Pauline Darley