Portrait

Meg Loeks crée une lumière magique avec le Profoto A1 On-Camera

13 juin, 2018

Écrit par: Meg Loeks

Dans la série « Creating the Right Light », la photographe Meg Loeks redécouvre la lumière avec le Profoto A1. La photographe en lumière naturelle découvre comment créer et façonner sa propre lumière. Membre depuis 2015 du réseau Click Pro de photographes professionnelles hautement qualifiées, Meg vit dans le Michigan avec son mari, ses trois garçons et un saint-bernard. Cette créatrice d’images a un faible pour les portraits environnementaux, la photographie lifestyle, les paysages et les couleurs et basses lumières moins vives. Inspirée par le changement des saisons et les merveilleux paysages de sa région, Meg utilise la photographie pour raconter des histoires. Elle adore prendre ses enfants en photo et souligner la beauté de chaque petit moment du quotidien.

En tant que photographe en lumière naturelle, je dépends totalement de la météo qui, comme nous le savons tous, n’est jamais vraiment prévisible. J’évite souvent de photographier en milieu de journée à cause des variations sévères et parfois soudaines de la lumière. Ensuite, j’aime évidemment me mettre moi-même au défi, comme lorsque je suis dans l’impossibilité de photographier à certains endroits de ma maison en raison du manque de lumière sur mon sujet.

Où est la fenêtre ?

Malgré mon expérience quasiment nulle avec la lumière artificielle, j’espérais que le Profoto A1 serait à la fois facile à utiliser et capable de résoudre mes problèmes de lumière dans ma maison. Le premier endroit était un simple espace dans notre séjour où il manquait de la lumière, mais il s’agit de l’un de mes emplacements préférés dans la maison. C’est un petit coin très confortable que je n’ai jamais pu exploiter pour des photos. Avec le Profoto A1, j’ai pu y remédier en créant une lumière douce et dirigée sur mon fils. Je pense que je n’y serais jamais parvenue sans flash. L’installation a été véritablement simple et rapide. Il m’a suffi de fixer le A1 à mon appareil et de l’incliner à 45° pour que la lumière rebondisse contre le mur le plus proche puis vers mon sujet.

Après ma première photo, je me suis rendu compte qu’il y avait trop de lumière réfléchie contre le mur derrière mon fils. Pour résoudre ce problème, j’ai simplement fixé la Bounce Card sur la tête du flash. La tête magnétique est l’une des caractéristiques que je préfère sur le A1. On peut y fixer des éléments comme la Bounce Card avec une rapidité et une facilité déconcertantes. Ce modeleur m’a aidée à éviter un effet de lumière plate en faisant office de coupe-flux entre le A1 et mon fils. Il permet de faire ricocher la lumière uniquement contre le mur à droite de mon garçon. Je peux donc obtenir la lumière douce et dirigée que je recherche.

 

Mon petit soleil

La prise de vue en milieu de journée est un autre défi auquel je suis souvent confrontée. Nous adorons passer du temps à l’extérieur. Or, si l’idéal est de photographier au moment de l’heure dorée au petit matin ou en fin d’après-midi, ça n’est pas toujours envisageable, surtout avec de petits enfants. Mon principal problème (et je sais que je ne suis pas la seule à le rencontrer) est la lumière intense du milieu de journée. Elle est écrasante et crée des ombres très marquées et peu esthétiques sous les yeux de mes garçons. Il est également complexe de s’accommoder d’un éclairage peu harmonieux. Lorsque je cadre, j’ai souvent à la fois des reflets intenses et des ombres marquées.

Pour cette photo, j’ai résolu ce problème en fixant le Profoto A1 sur mon appareil. Il était presque midi, et mes garçons s’amusaient sur leur balançoire-pneu. Tandis que le pneu était quasi entièrement dans l’ombre, le champ juste derrière était en plein soleil. Si j’avais tenté de mieux exposer mes garçons sur le pneu sans le A1, le champ aura été nettement surexposé. La lumière supplémentaire produite par le flash m’a permis d’éclairer de manière plus homogène sans surexposer l’arrière-plan. En outre, l’utilisation du Profoto A1 en mode TTL est d’une grande utilité quand la lumière naturelle n’est pas stable. Il faisait partiellement couvert, et le soleil perçait parfois entre les nuages. Avec le A1, je n’ai pas dû systématiquement vérifier l’état du ciel ni modifier les paramètres de mon appareil en conséquence. La lumière sur mes garçons restait homogène, ce qui m’a épargné bien du travail en post-traitement. En temps normal, j’aurais dû sous-exposer fortement mes sujets avec mon appareil pour éviter de surexposer l’arrière-plan, avant de devoir corriger l’exposition et les tons chairs en post-traitement.

Créer ma propre fenêtre

L’un de mes endroits préférés dans ma maison est le sous-sol. Nous habitons une vieille ferme pleine de caractère, et la maçonnerie du sous-sol est vraiment superbe. J’ai toujours rêvé de photographier mes garçons à cet endroit, mais la lumière ne passe que par une toute petite fenêtre, ce qui n’est pas suffisant.

Pour créer une lumière de fenêtre douce et dirigée, j’ai utilisé mon Profoto A1 On-Camera en l’orientant à environ 90° par rapport à la fenêtre la plus proche. Pour éviter de produire une lumière plate, j’ai placé la Bounce Card (la face noire orientée vers le A1) sur la tête du flash ; la lumière était ainsi orientée dans une seule et même direction. Orienter la face noire de la Bounce Card vers le A1 permettait de réduire la lumière reflétée et de créer une lumière plus dirigée. Je suis parvenue à adoucir la lumière en la faisant ricocher contre le mur et la fenêtre les plus proches, et j’ai même pu l’adoucir davantage en fixant le Dome Diffuser. C’est de loin mon modeleur préféré et celui que j’utilise le plus souvent. Il adoucit magnifiquement la lumière. Avec cette configuration, j’ai pu orienter une lumière douce et dirigée sur mon fils. Dans ce même endroit, la mise au point constituait un autre défi. Jusqu’au déclenchement du A1, le manque de lumière m’empêchait de faire la mise au point sur mon fils. L’assistance autofocus m’a permis de réussir rapidement la mise au point malgré le gros manque de lumière dans la pièce.

« Le A1 est conçu pour être simple et intuitif »

C’est essentiel pour moi, car je n’ai pas beaucoup de temps à consacrer au matériel quand je photographie trois jeunes garçons. Je suis persuadée que la plupart d’entre nous n’ont pas le temps d’utiliser un équipement compliqué. Nous recherchons un modèle simple, mais avec beaucoup d’options. Le Profoto A1 est léger et portable. Il est aussi incroyablement polyvalent grâce aux différents modeleurs. En un clin d’œil, je peux régler la lumière et produire la lumière douce et dirigée que je souhaite. Auparavant, je dépendais totalement de la lumière naturelle. Le A1 a pu lever de nombreux obstacles, de la prise de vue dans des endroits auparavant inexploitables de ma maison à l’utilisation de mon appareil en milieu de journée par plein soleil. Aux nombreuses histoires que je souhaite raconter avec mes photos, je peux désormais ajouter de nouveaux décors. Les fonctionnalités supplémentaires telles que l’assistance autofocus permettent de mettre facilement au point même en cas de très faible luminosité. Toutes ces fonctionnalités sont disponibles avec le Profoto A1.

Écrit par: Meg Loeks

Produits utilisés dans cet article

Nouveau

Dome Diffuser

Rend la lumière du A1 plus douce et éclatante à la fois.
Nouveau

Bounce Card

Faites ricocher la lumière avec le A1