Le couple de Two Mann Studios crée en se baladant dans la ville bleue avec le Profoto B10

12 septembre, 2018

Écrit par: Steve Hanratty

Erika et Lanny Mann se rendent dans les rues étroites et bondées de Jodhpur pour expérimenter le B10 en capturant des images romantiques de Joseph Radhik, photographe de mariage, et de son épouse, Devika.

Au cœur de l’État indien du Rajasthan se trouve la superbe ville bleue de Jodhpur. Fondée en 1459, la ville située sous l’imposant Fort Mehrangarh s’est depuis largement étendue au-delà de ses propres murs pour devenir le dédale de ruelles qui semble aujourd’hui s’étendre à perte de vue.

C’est ici qu’Erika et Lanny Mann de Two Mann Studios expérimentent le Profoto B10 pour la toute première fois. Ils ont photographié leurs amis Joseph et Devika Radhik à travers le labyrinthe de rues et de ruelles teintées de bleu et grouillantes d’activité humaine.

Création d’une toile

Le style d’Erika et de Lanny est souvent organique. Ils apprécient la spontanéité et découvrent leurs images au fur et à mesure de leur travail. Cette journée en est encore un bel exemple. Après un réveil bien matinal, à l’heure où le soleil pointe à peine à l’horizon, ils ont parcouru ces passages très exigus jusqu’à trouver un endroit avec du potentiel.

Ils ont trouvé une ruelle se terminant par un virage. Lanny a ainsi pu se positionner hors champ juste au coin de la rue, en tenant le B10 à la main. Erika se tenait à l’autre bout du passage, photographiant Joseph et Devika alors qu’ils s’engageaient dans le virage en s’approchant de l’appareil photo. Avec une gélatine 1/2 CTO montée sur le B10, ils ont créé une lumière chaude sur le mur en arrière-plan. Erika explique : « je voulais créer une sorte de toile sur laquelle se découperaient leurs silhouettes ».

Tirer le meilleur parti de ce qui vous entoure

En prime, Erika a pu intégrer au premier plan l’un des nombreux chiens qui circulent librement dans la ville pour créer une forme agréable.

« Le chien n’arrêtait pas de bouger parce qu’il y avait beaucoup de déchets et d’autres choses qui l’intéressaient davantage, mais il s’est finalement assis dans la bonne position alors que Devika et Joseph marchaient vers moi et j’ai pu prendre la photo. »

Une idée ambitieuse

Lanny a capturé la deuxième image à quelques pas de la première, mais dans la direction opposée, depuis un point de vue privilégié au-dessus de la ville. Son idée était de trouver un moyen de repérer Devika et Joseph au milieu des toits et des ruelles sans fin.

Devika et Joseph ont pris place à quatre ou cinq rues de là. Erika se trouvait à proximité, armée d’un seul B10, équipé là encore d’une gélatine CTO pour réchauffer la lumière. Posté au dessus d’eux, Lanny a choisi d’utiliser une focale de 50 mm pour les repérer dans le dédale de passages. « Ils étaient si loin, à environ 100 mètres. J'ai été impressionné de voir que le B10 se déclenchait parfaitement avec l’Air Remote. »

Erika a pointé le B10 juste derrière le couple pour créer une lumière latérale chaude qui les faisait ressortir de l’arrière-plan. Cette chaude lumière dorée a permis à Devika et à Joseph, dans le passage étroit bien en dessous, de se détacher du patchwork de bâtiments peints en bleu.

Création d’une atmosphère dramatique et contrastée

« Nous nous demandons toujours où est l’endroit le plus sombre et où est l’endroit le plus clair pour créer une atmosphère spectaculaire et contrastée » La philosophie d’Erika et de Lanny est très visible dans leur dernière image capturée dans la ville bleue.

Ce cliché a été pris plus tard dans la journée dans la même ruelle que le premier. La forte lumière du soleil projetait alors des ombres dures parfaitement adaptées à l’image que les Mann avaient en tête. Le point le plus sombre était l’ombre portée sur le mur au premier plan. C’est là qu’Erika a demandé à Devika et Joseph de s’enlacer dans une étreinte romantique. Pour les éclairer dans l’ombre, le premier B10 a été placé sur le côté avec un OCF Grid pour contrôler le faisceau de lumière. « Je voulais diriger la lumière sur Devika et Joseph sans altérer l’ombre, et l’OCF Grid m’a permis d’être précis avec la lumière. »

Une séance photo dans un magnifique chaos

Au début, ils ont placé le premier B10 sur un pied, mais comme les gens passaient sans arrêt dans la ruelle (et donc entraient dans le champ), Lanny a décidé de tenir le B10 à la main en utilisant l’adaptateur du pied du B10 comme grip improvisé. Il a pu ainsi changer légèrement de position en fonction du chaos du moment.

Le deuxième B10 a été placé à l’angle du virage, avec une gélatine CTO pour illuminer une vieille bicyclette contre le mur et créer un point chaud et lumineux. Et comme la journée était déjà bien avancée, un local observant depuis le toit et un enfant capturé en mouvement dans le champ ont ajouté du dynamisme et une dimension humaine à l’image finale. Voilà une démonstration parfaite de la façon dont le couple Mann utilise l’ombre et la lumière pour créer une atmosphère spectaculaire pleine de contrastes.

Erika était ravie du bilan de la journée : « En aucun cas le B10 ne nous a ralentis, et nous n’aurions pas pu obtenir la lumière que nous avons créée en plein jour avec des flashes cobra. »

Écrit par: Steve Hanratty

Produits utilisés dans cet article

Bientôt disponible

Profoto B10

Une grande lumière dans un petit format

Air Remote TTL

Connecte sans fil votre éclairage AirTTL avec votre appareil photo

OCF Color Gel Starter Kit

Un kit avec un Grid&GelHolder et dix gélatines populaires

OCF Grid Kit

Un kit de trois nids d’abeilles transportables pour nos Off-Camera Flashes.