Joseph Radhik emporte le Profoto B10 sous la chaleur, la poussière et la lumière intense du désert

12 septembre, 2018

Écrit par: Steve Hanratty

Joseph Radhik teste le Profoto B10 pour la première fois en photographiant ses collègues photographes de mariage, Erika et Lanny Mann, dans la chaleur brûlante et la lumière aveuglante des dunes de Khimsar.

La limite Est du désert du Thar est à environ une heure et demie de route de Jodhpur. Le lieu choisi par Joseph, les dunes de Khimsar, est populaire auprès des photographes. Un endroit où le paysage poussiéreux et rocheux cède la place à une mer de sable ondulée. 

Il est petit, mais est-il assez puissant ?

Joseph connaissait bien Khimsar, car il y avait déjà réalisé des projets. Et contrairement au couple Mann, Joseph était aussi familier des plus grands flashes OCF, tels que le Profoto B1X. Cependant, c’était la première fois qu’il travaillait avec le B10, et bien qu’il apprécie sa petite taille (après tout, lorsque vous travaillez par une chaleur de 40 degrés, moins vous êtes chargé, mieux vous vous portez), il était curieux de voir s’il était assez puissant pour les images qu’il avait en tête.

Deux en un

Joseph a eu une idée pour sa première image sur l’une des nombreuses dunes ondoyantes. « Je voulais créer une image avec plusieurs couches, une sorte de portrait dans un portrait. »

Il a donc placé un B10 avec un OCF Magnum Reflector près du visage d’Erika, en le positionnant juste derrière elle, légèrement à gauche. Joseph a placé Lanny environ 3 mètres plus loin. Pour écraser l’arrière-plan, il a pris la photo avec un objectif de 200 mm. Résultat : la silhouette d’Erika, avec juste la bonne quantité de lumière sur son visage et le haut de son corps, se détache de la silhouette de son mari pour créer un portrait dans un portrait, exactement comme Joseph l’avait imaginé.

Comme il commençait à faire de plus en plus chaud et que le soleil se levait, Joseph décida que sa prochaine image devait être une célébration de cette atmosphère.

Tout ce qu’il faut pour supplanter le soleil

Il a donc placé Lanny et Erika en hauteur, sur l’une des nombreuses dunes ondoyantes de cette partie du désert. De nouveau, Lanny formait une silhouette au loin tandis qu’Erika était un peu plus en avant dans une lumière plus dure et plus dramatique. Devika, la femme de Joseph, a été recrutée comme assistante pour l’après-midi. Elle tenait le B10 équipé d’un OCF Magnum Reflector à quelques mètres d’Erika, éclairant ainsi son visage et faisant ressortir les couleurs vives de sa tenue. Au-dessus d’eux, flamboyant dans le ciel bleu profond, le soleil tenait le troisième rôle de cette scène.

« Pour travailler avec la lumière dans cet environnement, pour la façonner, vous devez avoir assez de puissance pour supplanter le soleil. J’avais besoin d’une grande puissance pour capturer l’image voulue. » À la surprise de Joseph, le B10 lui a donné toute la lumière dont il avait besoin et plus encore. « Le flash était tellement plus lumineux que ce à quoi je m’attendais que j’ai décidé de réduire un peu la puissance pour compenser. »

 

Exploiter au mieux l’endroit

Joseph avait remarqué que la dune au sommet de laquelle ils se trouvaient formait une sorte de crête pointue. Il s’est donc accroupi à une certaine distance sous le bord de la dune, Erika et Lanny marchant le long de celle-ci. Il a utilisé deux B10, le premier de nouveau avec un réflecteur OCF Magnum et déclenché d’en bas pour ajouter un peu de lumière de remplissage, le second tenu à la main par Devika qui marchait à quelques mètres derrière le couple Mann. Le deuxième B10 a servi de lumière de contour sur Erika, la détachant du fond tout en éclairant légèrement le visage de Lanny qui la regardait.

« J’avais besoin d’une vitesse d’obturation ultra-rapide. J'ai commencé à 1/5 000 de seconde et je suis monté à 1/8 000 de seconde. C’est impressionnant de voir à quel point le HSS m’a aidé. »

 

À cette heure-là, tout le monde avait chaud, était fatigué et avait besoin de boire quelque chose de frais de retour à l’hôtel. Cependant, Joseph s’était pris au jeu et voulait créer une image de plus.

Un peu d’amour pour terminer la journée

La lumière tombait rapidement, donnant aux dunes de Khimsar une teinte dorée plus profonde, et Joseph voulait profiter de cette lumière unique pour sa dernière image.

Il a donc placé Lanny et Erica sous un arbre à côté d’un petit plan d’eau dans une minuscule oasis. Coïncidence ou non, l’arbre avait un peu la forme d’un cœur et était donc parfait pour un portrait romantique.

Un B10 a été positionné sur un pied léger un peu plus haut sur la pente derrière Erika et Lanny, et Joseph s’est placé de l’autre côté du grand bassin pour capturer le reflet dans l’eau parfaitement immobile. Le B10 a créé un contre-jour spectaculaire qui a détaché le couple des tons dorés de la dune qui se dressait derrière eux, tout en apportant de la lumière au sol autour de leurs pieds.

Après une longue journée sous une chaleur écrasante, Joseph était ravi de la performance du B10 et des images qu’il avait capturées. « L’image que j’ai en tête oriente toujours mes décisions en matière d’éclairage. La bonne nouvelle est que le B10 a tenu ses promesses dans toutes les situations. » 

Écrit par: Steve Hanratty

Produits utilisés dans cet article

Bientôt disponible

Profoto B10

Une grande lumière dans un petit format

Air Remote TTL

Connecte sans fil votre éclairage AirTTL avec votre appareil photo

OCF Magnum Reflector

Ajoute un maximum de puissance à nos sources équipées d’un diffuseur frontal plat