Photo: Haiyin Lin

Portrait

Haiyin Lin arpente les contrées sauvages de la Mongolie pour tester le Profoto A1

27 novembre, 2017

Écrit par: Steven Hanratty

Haiyin Lin se confronte à des paysages monumentaux au nord de la Chine pour découvrir le Profoto A1, le plus petit flash de studio au monde.

Le parcours de photographe de Haiyin Lin a commencé après l’obtention de son diplôme de la Columbia University à New York. Elle a commencé par se spécialiser dans le portrait, avant de se tourner rapidement vers la photographie de mode pour de grands magazines, tels que Vogue ou Harper's Bazaar.

Il n’a donc pas été surprenant qu’Haiyin ait choisi de mettre le Profoto A1 à l’épreuve dans un contexte new-yorkais, un environnement qu’elle connaît bien. En y réfléchissant davantage, un concept encore plus intéressant lui est venu. « Une idée me parlait beaucoup : celle d’envisager quelque chose de bien ancré dans la tradition chinoise, mais avec un modèle dont les vêtements traditionnels seraient agrémentés d’une touche moderne. » Ce revirement total impliquait de trouver un lieu aux antipodes des rues bondées et agitées de Manhattan.

Après environ six heures de route depuis Pékin et une courte randonnée au cœur d’une petite zone montagneuse, Haiyin et son équipe sont arrivés au bord d’un lac entouré d’une immense étendue de verdure. Ils avaient atteint les grands espaces de la prairie d’Ulan Buh, en Mongolie Intérieure, dans le nord de la Chine. « Cet endroit a quelque chose de magique. Parfait pour les images que je souhaitais créer ; une espèce de fusion entre mode, tradition et nature. »

Au lever du soleil, vers 6 h, les premiers faisceaux mêlés aux nuages créaient une lumière chaude et douce. Haiyin voulait photographier son modèle parcourant le bord du lac avec un cheval à ses côtés.

« Pour obtenir le meilleur rendu possible, j’ai décidé d’associer la lumière ambiante à celle du A1. J’ai adoré la lumière douce et naturelle que la tête ronde du flash permettait d’obtenir. Ça correspondait parfaitement à mon style. »

Pour la première image, Haiyin a décidé d’utiliser le A1 Off-Camera et de demander à son assistant de tenir le flash bien haut, tandis qu’ils se déplaçaient pour trouver le lieu idéal et obtenir le cadrage parfait du modèle et du cheval avec pour arrière-plan le lac chatoyant et les superbes collines au loin.

Mais ce soleil discret du matin a bien vite fait place à un ciel de plus en plus nuageux. Haiyin a donc décidé, pour la photo suivante mettant en scène le modèle assis sur l’herbe avec un agneau dans les bras, d’équiper la tête du A1 On-Camera du Soft Bounce.

« Avec le Soft Bounce sur le A1, je peux éclairer légèrement le visage du modèle de manière naturelle et ainsi compenser la perte de lumière ambiante. »

La météo dans cette région du centre de la Mongolie est particulièrement imprévisible, et les nuages n’ont pas manqué de s’épaissir et de s’assombrir en un rien de temps. La pluie n’allait plus tarder.

Devant cette magnifique structure en pierre décorée de rubans et de drapeaux colorés, Haiyin a décidé d’utiliser le A1 On-Camera comme flash et aussi comme déclencheur d’un deuxième flash plus puissant, le Profoto B1X.

Le A1 émet une lumière douce et naturelle sur le visage du modèle, tandis que le B1X fonctionne comme éclairage de contour sur ses cheveux et permet de séparer le modèle de l’arrière-plan. « J’ai pu configurer mon matériel en un rien de temps. Je me suis mise au travail tout de suite, ce qui m’a permis de prendre le cliché que je voulais avant que la pluie ne commence à tomber. »

Une fois le temps redevenu plus clément, Haiyin et son équipe se sont préparés pour photographier le modèle allongé parmi les fleurs sauvages.

Le A1 On-Camera équipé d’un Dome Diffuser adoucissait encore davantage la lumière. Haiyin était particulièrement impressionnée du faible encombrement de cet équipement. « Pour me déplacer rapidement, j’ai besoin d’un matériel à la fois simple d’utilisation et portable, surtout après une longue journée de travail en extérieur.

Douze heures passent, et il est temps de réaliser le dernier cliché du jour.

Pour faire la distinction avec les images prises au lever du soleil, ils ont attendu que le soleil disparaisse derrière les montagnes au loin. Ils ont ainsi pu travailler avec une lumière douce de crépuscule qui apportait aussi son lot de problèmes : la luminosité faiblissait rapidement, de seconde en seconde. « Grâce à l’interface claire et de bonne taille du Profoto A1, j’ai pu facilement définir la puissance du flash et obtenir la photo que je souhaitais. »

En réglant une puissance moyenne sur le A1 équipé d’un Dome Diffuser et en utilisant la face argentée d’un réflecteur pliable Profoto pour diriger les dernières lueurs de lumière ambiante sur le modèle, Haiyin a obtenu avec précision l’effet recherché : une image de beauté pure respirant la tranquillité, au milieu de ce paysage éthéré au nord de la Chine.

Au final, Haiyin était véritablement ravie des performances du Profoto A1. « La photographie me fait voyager aux quatre coins du globe, et la lumière est l’essence même de chacune de mes photos, qu’il s’agisse du recours exclusif à la lumière naturelle ou d’un savant mélange de lumière ambiante et d’éclairage au flash qui me permet de donner corps à ce que j’ai imaginé. Je suis persuadée que le A1 deviendra un outil essentiel dans mon travail.

Écrit par: Steven Hanratty

Produits utilisés dans cet article

Nouveau

Profoto A1

Nouveau

Soft Bounce

Collapsible Reflector Silver/White