Comment créer une lumière naturelle avec un flash

18 juin, 2017

Écrit par: Fredrik Franzén

Le portfolio d’Adam Angelides, photographe lifestyle, est un mélange d’images capturées avec flash et de photos prises en lumière ambiante uniquement. Mais elles semblent toutes naturelles, sans différence. Poursuivez votre lecture pour savoir comment il procède.

Parfois, la lumière ambiante est tout simplement parfaite. Mais ce n’est pas souvent le cas. Elle est trop éclatante. Elle est trop sombre. On est au milieu de la journée, et vous voulez un coucher de soleil rougeoyant.

C’est pourquoi nous utilisons un flash. Avec un flash, vous gardez un contrôle total. Si la luminosité est trop importante, le flash vous permet de supplanter la lumière du soleil. S’il fait trop sombre, vous éclairez votre sujet. Si le moment de la journée n’est pas favorable, vous ajoutez une gélatine orange et créez ainsi votre propre coucher de soleil.

L’astuce est d’obtenir un rendu naturel. Le public doit prêter attention à l’image et non à la technique qui est derrière.

Adam Angelides le sait mieux que quiconque. Son portfolio est un mélange d’images prises au flash et d’images prises avec lumière ambiante. Mais elles ont toutes le même aspect naturel. Alors, quel est son secret ?

« Il y a plusieurs éléments à garder à l’esprit », explique Adam. « En règle générale, vous voulez garder un ratio d’éclairage équilibré entre votre lumière ambiante et votre flash. Ne pas sous-exposer la lumière ambiante aidera à créer une image plus naturelle. Vous devez aussi prêter attention à la direction de la lumière. Si, par exemple, vous avez le soleil qui vient de la gauche sur une image et que vous ajoutez une source de lumière aussi puissante à droite, le rendu ne sera pas réel. Bien entendu, chaque scène et chaque concept sont différents. Mais si ça ne semble pas réel, c’est que ça ne l’est probablement pas ».

Dans le cadre d’un projet récent, Adam et deux athlètes se sont rendus sur un aérodrome désaffecté près de Norwich, dans l’est de l’Angleterre. L’endroit, à l’abandon, d’apparence assez hostile, était parfait pour ce qu’Adam voulait obtenir.

« Je voulais produire une série d’images montrant le mouvement, l’action, la réalité et la vie », explique Adam. « Je voulais créer des images qui non seulement semblaient réelles, mais étaient réelles. »

Toutefois, la météo correspondait en tous points à ce que l’on peut attendre d’un début de printemps dans la campagne britannique : il faisait froid, gris et venteux. Ça n’était pas vraiment l’ambiance qu’Adam avait en tête. Il devait donc créer sa propre lumière.

Il a emporté un B1 Location Kit, le parapluie Umbrella Deep L Silver et les nouvelles gélatines OCF. Les outils ont été utilisés de différentes façons, selon l’endroit où Adam et son équipe photographiaient et en fonction de la lumière disponible.

À un moment donné, Adam réalisait des prises de vue sur la piste de l’aérodrome sous le fort soleil de midi qui tombait directement son appareil photo. Il a alors utilisé la fonction Synchro haute vitesse de Profoto pour photographier à des vitesses d’obturation dépassant la vitesse de synchronisation maximale de son appareil Canon. Il pouvait ainsi contrôler la forte lumière du soleil. La synchro haute vitesse lui a également permis de figer l’action. La photo du saut de l’athlète féminine en est le parfait exemple. Comme lumière de remplissage, il a utilisé un seul B1 équipé du parapluie Umbrella Deep L Silver.

Inutile de dire que les conditions d’éclairage étaient très différentes lors de la prise de vue en intérieur. Comme il faisait relativement sombre dans les bâtiments abandonnés, Adam devait utiliser son flash pour simuler la lumière du soleil qui brillait par son absence.

L’exemple le plus frappant est probablement la photo de l’athlète féminine qui semble avoir été prise au coucher du soleil. Ce qui n’est absolument pas le cas. Il n’y avait pas de soleil. La lumière que vous voyez a été créée à l’aide d’un B1 équipé d’une gélatine CTO issue du OCF Color Gel Starter Kit. Le B1 avec la gélatine a été positionné à l’extérieur du bâtiment, sa lumière traversant un ensemble étroit de fenêtres, et il a été synchronisé à distance et contrôlé directement à partir de l’appareil d’Adam à l’aide de l’Air Remote TTL-C.

« Si je devais choisir une seule image de la séance, ce serait probablement celle-ci », dit Adam. « J’adore le mouvement, le récit et l’éclairage qui s’associent de façon harmonieuse. »

Enfin, Adam a utilisé le B1 pour créer un halo dans l’image. On peut voir le halo dans les portraits en plein air de l’athlète masculin, vêtu d’une veste bleue et se tenant debout à côté d’un mur en béton.

« À ce moment-là, la lumière disponible était plate », explique Adam. « Je voulais donc créer une lumière pour réchauffer l’image et renforcer la sensation de plein air. Pour cela, j’ai utilisé un B1 sur pied que j’ai placé au-dessus du sujet, en m’assurant que la lumière frappait bien l’objectif. J’ai utilisé une gélatine CTO full stop pour créer ce soleil et réchauffer la lumière. Une fois que tout était en place, j’ai simplement pris une série d’images en tournant autour de la scène pour essayer de prendre des halos d’amplitudes différentes. »

Dans l’ensemble, Adam est très heureux du résultat de sa journée à l’aérodrome. Quand on lui demande ce qu’il ferait différemment la prochaine fois, il ne sait pas quoi répondre.

« Honnêtement, je ne changerais rien », dit Adam en riant. « Cela peut sembler idiot, mais c’est la vérité ».

Le matériel

1 x B1 Off-Camera Flash
1 x OCF Color Gel Starter Kit
1 x Umbrella Deep Silver L
1 x Umbrella L Diffuser
1 x Air Remote TTL-C

Écrit par: Fredrik Franzén