Portrait

Six configurations pour éclairage beauté

28 août, 2017

Écrit par: Rossella Vanon

Récemment, Rossella Vanon a organisé une séance beauté pour laquelle elle a dû créer six looks différents, tout en conservant la même atmosphère. Elle nous explique ici comment elle a procédé.

L’idée de cette séance était de créer six styles de maquillage différents autour de tons pastel, et six configurations d’éclairage présentant différentes boîtes à lumière. J’avais créé à l’avance un mood board spécifique qui décrivait l’ambiance et les styles de maquillage. Cela m’a donné un point de référence clair et m’a aidé à m’assurer que les résultats étaient en accord avec celui-ci.

 

Avec le mood board comme référence, j’ai choisi une lumière douce et légère, qui mettrait en valeur la féminité du mannequin et les styles de maquillage que nous avions décidés de créer. Le défi consistait à maintenir un éclairage cohérent, alors que les configurations et les Light Shaping Tools changeaient complètement, ce qui a demandé un peu de préparation.

Les jours précédant la séance, je me suis assise à mon bureau pour planifier toutes les configurations une à une, ainsi que l’ordre à respecter pendant la séance. La cohérence était l’élément clé. Je devais constamment jouer avec le nombre de sources de lumière et la taille des modeleurs. Par exemple, le fait d’utiliser un bol beauté pour recréer un éclairage similaire à celui d’une boîte à lumière Octa de 150 cm demandait un peu d’astuce et quelques sources de lumière supplémentaires, pour obtenir les résultats que je recherchais.

Sur le plateau, j’ai pris mon temps pour tester et comparer les nouvelles configurations d’éclairage telles qu’elles avaient été établies. Je voulais être sûre que la même qualité de lumière serait maintenue pendant toute la séance.

Le fait de planifier le moindre petit changement nous a permis d’être le plus efficace possible et de ne pas devoir sacrifier le temps consacré aux prises de vue pendant les changements de lumière.

Comment élaborer un concept

Comme nous photographiions une série beauté de maquillage pastel, j’avais décidé de garder un style doux et féminin ainsi qu’un éclairage également doux et léger. Dans la photo de beauté, les couleurs pastel ont souvent un style printanier ou estival ; elles vont de pair avec un éclairage plus lumineux et plus diffus.

La maquilleuse Christabel et moi avions planifié les six styles beauté pour qu’ils comportent tous des tons pastel, mais avec des couleurs différentes. Cela apportait suffisamment de variations à la série, tout en conservant une sensation marquée de continuité.

Les six configurations d’éclairage présentaient exactement la même caractéristique : tout en gardant une douceur globale, elles changeaient en position et en nombre, et apportaient des changements subtils qui ajoutaient des variations dynamiques à l’histoire. Et cela sans troubler le regard ni perturber la série.

Lors d’une séance de beauté ou de mode, le thème est généralement primordial. Pour ces photos, les couleurs pastel et l’ambiance générale de la séance étaient la base autour de laquelle tout tournait. Les styles de maquillage et l’ambiance étaient clairement présentés sur un premier mood board, qui est passé entre les mains de toute l’équipe. Chacun était donc au courant de l’orientation de la séance.

L’éclairage, qui respectait la direction artistique principale, a été soigneusement planifié pour recréer au mieux l’ambiance douce et féminine, en s’associant parfaitement aux couleurs pastel.

Six configurations pour éclairage beauté

Travailler avec les D2 a été extrêmement simple. Changer les Light Shaping Tools, et même les assembler, a été très simple et rapide. C’est exactement ce que l’on veut quand on prévoit d’en changer plusieurs pendant la journée.

Au cours de la séance, nous avons sans cesse bougé les D2 sur et en dehors du plateau, en les allumant et en les éteignant, ainsi qu’en changeant constamment de puissance et de position. Leur mise en place était à chaque fois très facile : rapidement organisés par groupes, à partir du panneau arrière intuitif puis à partir la de télécommande Air Remote, qui permettait d’ajuster facilement la puissance de chaque D2, et cela séparément, ou de plusieurs à la fois, en fonction des besoins.

Configuration n°1

La première configuration était la plus simple de toutes : elle consistait en une boîte à lumière RFI Octa de 150 cm positionnée à environ 45 degrés à droite du sujet. L’éclairage d’une boîte à lumière Octa étant déjà très doux, cette configuration ne nécessitait donc pas vraiment d’unités supplémentaires pour commencer. J’ai ajouté un panneau polystyrène de l’autre coté du mannequin (la partie blanche face à elle) pour capter une partie de la lumière et la renvoyer vers l’ombre du corps. Les ombres étaient minimes, mais le panneau polystyrène utilisé comme réflecteur blanc apportait un éclairage plus homogène et plus diffus.

Configuration n°2

Pour cette deuxième configuration, j’ai gardé la même boîte à lumière RFi Octa de 150 cm comme lumière principale, toujours placée à 45 degrés, avec le panneau polystyrène toujours situé sur le côté opposé. J’ai ajouté une boîte à lumière RFi 30 x 90 cm dirigée vers le fond, sur le côté gauche du mannequin. Cette nouvelle source ajoutait un magnifique reflet doux sur la coiffure ou la joue du sujet. Cela apportait soudainement un style différent, avec un changement minime tout en conservant cependant exactement la même qualité de lumière.

Configuration n°3

Pour ce troisième style, toutes les sources lumières ont été changées. La source principale était à présent une boîte à lumière RFi 90 x 90 cm placée à environ 30 degrés sur le côté droit du sujet. Une boîte à lumière RFi 60 x 90 cm était installée symétriquement, de l’autre côté, comme éclairage d’appoint. Cette configuration créait une lumière légèrement plus légère et diffuse qu’avec la boîte à lumière Octa seule, tout en gardant la même qualité. Le panneau polystyrène blanc est également resté en place pour contribuer à la diffusion. J’ai choisi la 90 x 90 cm et la 60 x 90 cm, car ce sont des Light Shaping Tools suffisamment grands pour créer une lumière plus douce que leurs versions plus petites.

Configuration n°4

Pour la suivante, j’ai gardé la boîte à lumière 90 x 90 cm comme source principale et la boîte à lumière 60 x 90 cm comme éclairage d’appoint. J’ai ajouté une boîte à lumière Strip 30 x 90 cm avec grille nid d’abeilles dirigée vers le dos du mannequin, sur son côté droit. Cette nouvelle source de lumière créait un contour très concentré mais délicat, sur tout le côté du corps. Il soulignait ainsi la coiffure et le chemisier, et créait une sensation encore plus éthérée. Le panneau polystyrène blanc a lui été retiré, car la nouvelle source de lumière du fond lui aurait fait face, ce qui aurait pu créer trop de lumière indirecte.

Configuration n°5

La cinquième configuration représentait le plus gros changement et le défi le plus important. L’éclairage principal passa de boîtes à lumière de différentes tailles et formes à un bol beauté blanc. Celui-ci apportait à la lumière un rendu totalement différent de celui d’une boîte à lumière. Pour adoucir l’effet du bol beauté, j’ai décidé de l’utiliser dans une configuration « en clapet » , avec le bol beauté en haut, et une boîte à lumière 60 x 90 cm en bas. Les deux étant dirigés vers le visage du sujet. Le bol beauté était également monté avec un diffuseur et avec un contour légèrement atténué sur un côté pour adoucir davantage sa puissance. Comme le bol beauté permettait d’avoir moins de lumière sur le fond que les modeleurs précédents, j’ai ajouté une boîte à lumière 90 x 90 cm derrière le sujet. elle était dirigée vers le fond pour être sûr que son ton resterait constant pendant toute la séance. Cette boîte à lumière carrée créait suffisamment de lumière pour éclairer uniformément une partie importante de l’arrière-plan.

Configuration n°6

Cette dernière configuration conservait l’installation « en clapet » du bol beauté blanc et de la boîte à lumière 60 x 90 cm. L’éclairage de fond est resté en place, mais une petite boîte à lumière RFi 40 x 60 cm a été ajoutée et positionnée juste derrière le sujet, sur son côté droit. Cette source, d’une puissance légèrement supérieure, créait un magnifique reflet sur la coiffure et la joue du sujet. Cette configuration a été la plus complexe de la journée, mais aussi ma préférée.

 

Model: Tamina Zakrzewski
Makeup: Christabel Draffin
Hair: Eiji Sato
Styling: Patrice Hall
Nails: Roxanne Campbell
Photo assistance: Jessica Gates
Studio: Huddle Studios
Videographer: Richard Wakefield

Écrit par: Rossella Vanon

Produits utilisés dans cet article

Profoto D2

RFi Softbox Octa

RFi Softbox Square

RFi Softbox Rectangular

RFi Softgrid Rectangular

Softlight Reflector White

Diffuser for Softlight Reflector

Air Remote TTL