L’histoire derrière l’image de Kate Moss

08 janvier, 2018

Écrit par: Clare Gillsäter

Albert Watson a une philosophie : plus la personnalité est impressionnante, plus la photo doit être simple. La photographie candide de Kate Moss regardant au loin reflète cette conception. Avec d’innombrables portraits de célébrités, de couvertures de magazines et des dizaines d’affiches de film à son actif, Albert Watson a eu plus que l’occasion de mettre cette idée en pratique. Et la manière dont il utilise la lumière a une influence sur son approche, qu’il s’agisse de lumière naturelle ou de lumière façonnée par des outils qui font désormais partie intégrante de son équipement de base.

Vibrations naturelles

Albert Watson était au Maroc pour prendre des clichés pour plusieurs magazines. Cette image de Kate a été prise pour l’édition allemande de Vogue.

Il était 17 h, le 16 janvier 1993. Nous étions sur un toit à Marrakech, illuminé par un beau soleil de fin d’après-midi. Il était question de se concentrer sur la beauté et la peau, d’où le cliché de nu qui souligne la grâce de Kate. La simplicité de la démarche d’Albert tient à son travail avec la lumière. Il n’a recouru ici qu’à la lumière naturelle pour construire l’image, ce qui s’accompagne de défis spécifiques, car cette source ne cesse de varier. Vous devez être animé d’une bonne intuition et être capable de vous adapter rapidement à la clarté et aux nuances changeantes de cette lumière.

Le travail dans son ensemble respirait le naturel. Les cheveux de Kate étaient lâchés et son maquillage était réduit à l’essentiel. La préparation n’a donc pas été longue. Il n’y avait pas non plus de tenue à prévoir. Albert a pu tout mettre en œuvre pour obtenir le cliché idéal, sans devoir attendre l’intervention de coiffeurs, de maquilleurs et de stylistes avant que tout soit prêt.

Kate Moss était alors une étoile montante. L’objectif avait clairement un faible pour elle, et, bien qu’elle soit animée d’un instinct très développé à ce niveau, elle apprenait encore à cerner l’image qu’elle donnait. Albert a révélé ce qui se cachait en elle : « Tu ressembles à une nymphe ou à une fée de la forêt. » Il lui a demandé de s’imaginer en train de s’accroupir en mimant la nervosité, comme si elle cherchait quelque chose. »

Regardez l’image d’un peu plus près. Kate se penche légèrement en avant avec un regard pensif. Et pendant ce temps-là, son corps reçoit la lumière du soleil de la fin de l’après-midi. La lumière souligne sa silhouette.

Le résultat est cette image mythique : la lumière persistante crée une lueur matte splendide autour du corps de Kate.

Deuxième prise

La deuxième photo de Kate a été prise de dos afin de mettre en lumière la superbe courbure de sa colonne vertébrale. Il a ensuite créé la même ambiance dans cette image, bien qu’elle ait été prise en intérieur avec un éclairage de studio. Il s’agit d’un exemple emblématique du travail d’Albert et de sa conception de la lumière. Il est parvenu à restituer l’effet de la lumière naturelle et sa douceur. Les photos prises pendant la session au Maroc comptent parmi les plus célèbres images de Kate Moss. Elles font également partie des préférées du modèle. Malgré des conditions très différentes, Albert a capturé le même effet de lumière sur sa peau sur les deux images, ce qui a permis une certaine cohérence pour l’ensemble de la série.

Joyeux anniversaire

La date de la séance est capitale. Kate Moss porte plusieurs casquettes : supermodèle, icône de style, pionnière dans la mode. Quand elle est arrivée à Marrakech cet après-midi de janvier, elle faisait ses premiers pas et allait seulement entamer sa carrière exceptionnelle.

Albert a travaillé toute la journée avec elle, pendant 14 heures d’affilée. 25 photos ont été prises, et Albert a trouvé Kate fantastique, sans aucun bémol. À la fin de la journée, elle s’est tournée vers lui et lui a dit : « J’aimerais que vous sachiez une chose. Aujourd’hui, c’est mon anniversaire. » Elle venait d’avoir 19 ans.

La diversité par excellence

Pour photographier Kate Moss, Albert Watson a fait appel à deux de ses meilleurs atouts : sa perception et son utilisation exceptionnelles des subtilités de la lumière, et sa capacité à entrer en contact avec les gens.

Il donne beaucoup d’importance à la qualité et à la diversité dans son travail. Il prend des clichés de célébrités, de paysages et de mode, le tout avec la même passion et le souci permanent de la qualité. La diversité a toujours été la force motrice de son travail, et il pense que cela contribue aussi à rendre sa vie plus intéressante.

La pureté et la perfection

Albert recherche la pureté dans la photographie. Il est passionné par l’art qu’elle incarne. Ces images immortalisent cette passion avec la beauté la plus authentique qui soit. Elles sont une représentation parfaite et pure de Kate Moss, alors jeune fille.

Écrit par: Clare Gillsäter