Alexvi révèle comment il a créé une couverture pour le magazine GQ

13 août, 2018

Écrit par: Alexvi

Alexvi est un photographe chinois reconnu. Il est le photographe avec qui Ang Lee coopère le plus souvent en Chine et il documente la vie quotidienne d’Ozzy Osbourne. Il a également travaillé comme photographe pour des réalisateurs, des acteurs, des chanteurs et la plupart des célébrités en Chine.

Né en 1984, Alexvi est un partenaire Profoto en Chine. Il est passé maître dans l’art d’équilibrer photographie artistique et photographie commerciale. Il s’inspire de sa vie quotidienne et produit donc un travail avec différentes perspectives, silencieux mais profond. Dans un sens, il peut être considéré comme un artiste plutôt que comme un photographe de mode.

Il est le fondateur d’ASTUDIO et a réalisé des couvertures pour plusieurs magazines d’art et de mode, tels que GQ Chine, Esquire, Bazaar Art, ELLEMEN et Traveller.

En 2015, son livre de photographies « Lonely Planet » a remporté le Prix Martin Parr du meilleur livre photo au Lianzhou Foto Festival et, en juin 2016, son projet « Peking Apartments » a remporté le Fine Art Photography Award à Londres. En plus de son travail de photographe, Alexvi est également réalisateur et directeur de la photographie. En 2016, il a organisé une exposition à l’UCCA, l’une des galeries d’art les plus connues en Chine. L’exposition présentait neuf artistes chinois influents.

La couverture du GQ Chine pour septembre

En juin dernier, le magazine GQ a chargé Alexvi de photographier la couverture du numéro de septembre de GQ Chine. Ceux qui ont vu le documentaire « The September Issue » sauront qu’il s’agit du numéro le plus complet et le plus important de l’année. Pour les photographes, c’est aussi une immense reconnaissance de leur compétences professionnelles. 

Depuis la parution de la première édition de GQ Chine, la couverture du mois de septembre met en vedette dix des personnes les plus influentes et puissantes de l’année en cours dans le monde des affaires et du divertissement. Cela peut constituer un véritable défi de réunir ces personnes à l’emploi du temps chargé dans une même pièce au même moment.  

Au cours des huit dernières années, GQ China a testé un grand nombre de thèmes et de compositions magnifiques pour ses couvertures, mais capturer une image telle que la photo de groupe classique qu’Annie Leibovitz a photographié pour Vanity Fair n’est pas chose aisée.

Obtenir l’image

Vicson, le directeur créatif de GQ Chine, a proposé une idée amusante et audacieuse : les dix personnes sur la photo sont debout dans un cercle et elles regardent toutes vers le bas, en direction de l’appareil photo. En raison des distances variables entre les sujets et l’appareil photo, les modèles risquaient de se superposer.

Pour tester la faisabilité de l’idée, l’équipe a fait appel à dix membres du personnel pour jouer les modèles, afin de simuler la séance photo et d’identifier les problèmes potentiels. La configuration de l’éclairage a été conçue pour imiter la lumière naturelle du soleil depuis l’arrière et les visages des sujets devaient également être éclairés.

L’image finale entière allait être pliée deux fois et donc divisée en trois sections. Il fallait donc éviter d’avoir des lignes brisées sur les visages des sujets. Dans le même temps, l’image en pleine largeur devait être correctement composée pour sa version dépliée.

Puisque l’image devait avoir l’air réelle, c’est-à-dire donner la sensation que tous les modèles étaient photographiés dans le même cadre, Alexvi devait trouver la meilleure focale pour les cadrer différemment en s’assurant que la perspective était correcte. Comme l’échelle de l’image finale était d’environ 1:2, Alexvi s’est référé aux relations de perspective des échantillons d’images produites par un Hasselblad Xpan.

Alexvi aurait pu imiter la vue plongeante d’un oiseau en ajustant la distorsion de l’objectif et l’angle de l’appareil photo, ce qui aurait permis aux modèles de se tenir droit. Cependant, après réflexion, il décida de s’allonger sur le sol pour créer un effet plus dramatique, les sujets regardant vers le bas en direction de l’appareil photo. En regardant la couverture, on voit une belle image, mais les personnes qui ont assisté à la séance de prises de vue ont vu un énorme « sandwich » formé par un photographe et un réflecteur.

La configuration d’éclairage et le « sandwich »

Après plusieurs expérimentations, Alexvi et son équipe ont conçu cette méthode de prise de vue unique : un Pro-8a placé au dessus, un scrim de 3 x 3 m et une RFi Softbox 5' Octa pour adoucir la lumière.

Pour s’assurer que les visages étaient éclairés, ils ont placé un panneau réflecteur blanc sur Alexvi et découpé un carré de 10 cm pour l’appareil photo. Comme vous pouvez le voir sur le schéma d’éclairage, la configuration ressemble à un sandwich.

Le projet nécessitant 18 personnes debout à différents endroits, le studio devait être mobile. Parfois, l’espace n’était pas assez haut. Alexvi a donc utilisé deux sources de lumières pour éclairer un fond blanc et laisser la lumière se refléter de façon homogène. Dans le même temps, il a posé une lumière LED au sol pour faciliter la mise au point. 

Le projet a duré trois mois pendant lesquels Alexvi a passé plusieurs jours allongé au sol, à photographier. Il nous a dit : « Le sentiment le plus inoubliable est qu’une fois que vous avez expérimenté la prise de vue en étant étendu au sol, vous ne vous sentez pas à l’aise lorsque vous prenez des photos debout. »

Les conseils d’Alexvi sur la façon de devenir un meilleur photographe

Si vous voulez tenter de réaliser un projet complexe, effectuez quelques séances d’essais avant de vous lancer dans la véritable séance. Lorsque vous travaillez avec des personnes qui n’ont pas beaucoup de temps, celles-ci n’ont pas envie de servir de modèles expérimentaux pour le photographe. C’est pour cela que vous devez vous préparer à l’avance.

Ne vous limitez pas à ce que vous avez vu ou expérimenté. Inspirez-vous de tous les aspects de votre vie et innovez en vous servant de votre imagination. Une configuration d’éclairage sous la forme d’un énorme sandwich n’est pas la manière la plus courante de créer un portrait, mais elle est parfaitement logique lorsque vous voyez le résultat. Vos méthodes de prises de vue ne doivent pas se limiter à celles utilisées par d’autres. Observez ce que les autres font et allez encore plus loin. Soyez audacieux et innovant.

Et rappelez-vous : de grandes boites à lumière ou des accessoires de diffusion peuvent permettre d’imiter la lumière d’un ciel nuageux. Si vous ne vous y connaissez pas trop en éclairage, pensez à la lumière du soleil qui traverse les nuages et essayez de l’imiter.

 

Écrit par: Alexvi

Produits utilisés dans cet article

ProHead Plus

Une tête classique livrée avec un réflecteur Zoom Reflector

RFi Softbox Octa

Idéal pour des portraits flatteurs.

Air Remote

Synchronise et contrôle manuellement les éclairages Profoto Air