Be free to create, avec Audrey Woulard et le Profoto Connect, le déclencheur sans bouton

Be free to create, avec Audrey Woulard, le Profoto Connect et le A1

08 avril, 2019

Écrit par: Steven Hanratty

Audrey Woulard découvre à quel point le Profoto Connect, déclencheur sans bouton, lui permet de travailler facilement avec la lumière à la fois belle et naturelle des flashes Profoto, malgré les conditions de luminosité variables au cœur de Barcelone.

La photographe de Chicago, Audrey Woulard, est connue pour ses portraits d’adolescents et d’enfants, pour lesquels cette superbe ville de l’Illinois sert généralement de décor. À la base, Audrey est une adepte de la lumière naturelle. Elle utilise la luminosité ambiante pour créer des images spectaculaires. Bien que la lumière naturelle soit belle, elle peut générer son lot de frustrations.

Pour profiter au mieux de la lumière naturelle disponible, Audrey choisit des endroits et des moments de la journée propices, ce qui implique un certain nombre de contraintes dans son travail. La solution évidente était de recourir au flash, mais il y a un « mais ».

Une méfiance vis-à-vis du flash

« Quand vous utilisez la lumière naturelle, vous n’avez qu’à dégainer votre appareil et à déclencher. Or, auparavant, quand vous utilisiez un flash off-camera, vous deviez trouver le moyen de déclencher le flash. La plupart des déclencheurs étaient assez complexes à utiliser, et je devais en comprendre le fonctionnement avant la prise de vue : une vraie perte de temps. »

Voilà pourquoi Profoto a demandé à Audrey de consacrer une journée à photographier Berkeley et Marina, deux adolescentes, dans la superbe cité catalane de Barcelone. Pour ce faire, elle a utilisé un flash Profoto A1 et le Profoto Connect, déclencheur sans bouton de Profoto.

Lorsque vous utilisez la lumière naturelle, vous n’êtes pas encombré par votre équipement, c’est un avantage indéniable. Ça se résume à vous et votre appareil photo. Audrey était donc impatiente à l’idée de tester le tout petit Profoto Connect, ainsi que le Profoto A1, tous deux s’insérant sans problème dans son sac photo habituel. 

Supplanter l’intense lumière de la mi-journée

Audrey s’est dirigée vers le magnifique parc à proximité de l’immense Arc de triomphe. Comme elle photographiait sous le soleil de midi, Audrey a décidé d’utiliser la lumière du Profoto A1 pour déboucher les ombres sur les visages de ses deux jeunes modèles. Cela a permis d’éliminer les ombres trop dures avec lesquelles il aurait fallu composer en l’absence de flash. Pour déclencher le Profoto A1 qu’elle utilisait off-camera, placé en hauteur et légèrement sur sa gauche, Audrey a fixé le Profoto Connect sur la griffe de son appareil.

« La facilité d’utilisation du Profoto Connect tient à ses trois seuls réglages : automatique, manuel et éteint. Je voulais travailler en mouvement, et comme la distance entre les filles et moi allait sans cesse changer, j’ai décidé d’utiliser le mode automatique. »

Une balade dans le parc

En réglant le Profoto Connect en mode automatique, Audrey n’avait plus qu’à viser et déclencher. À mesure que les modèles s’approchaient de l’appareil, l’exposition était automatiquement ajustée.

« J’ai été impressionnée par la rapidité et la simplicité pour produire ma première image. Même si j’avais toute la journée planifiée, j’ai décidé de prendre une photo de plus avec Berkeley, en utilisant de nouveau le Profoto A1 pour déboucher les ombres créées par le soleil intense. »

Capturer le mouvement à l’heure dorée

Pour l’image suivante, Audrey s’est rendue sur le bord de mer : la Barceloneta. Elle voulait créer une image dans les conditions de l’heure dorée, en associant la luminosité ambiante à la lumière du flash. Il lui a fallu faire vite, car le soleil se couchait rapidement. Elle a donc placé le Profoto A1 fixé sur un pied face au modèle, en le déportant légèrement sur sa droite. Pour créer une lumière plus douce, elle a utilisé le Profoto A1 avec un Dome Diffuser fixé à la monture magnétique de la tête flash.

« En n’utilisant que la lumière naturelle, vous ne profitez que de certains atouts de la lumière, et la position du soleil est capitale. Comme il se déplace constamment, les conditions propices à la prise de vue sont très limitées. Vous devez donc vous assurer d’être sur place et opérationnel au moment où le soleil est parfaitement placé. Désormais, avec le Profoto Connect et le Profoto A1, je peux compenser n’importe quel problème d’éclairage. »

Pour équilibrer l’éclairage de Marina avec la lumière du soleil en train de se coucher en arrière-plan, Audrey a choisi le mode automatique du Profoto Connect pour régler son exposition de départ. Elle est ensuite passée au mode manuel pour ajuster l’éclairage pendant la prise de vue, à l’aide de l’application Profoto. La difficulté des prises de vue à l’heure dorée est la variation constante de la lumière à mesure que le soleil se couche. En ayant la possibilité d’ajuster l’éclairage en mode manuel, Audrey a pu faire évoluer l’exposition et ainsi compenser la perte de lumière.

« Je n’aurais tout simplement pas pu prendre cette photo sans recourir au flash pour éclairer mon modèle depuis l’avant. Elle n’aurait été qu’une silouhette devant le soleil en train de se coucher. »

La vie en bleu

Une fois le soleil définitivement couché, Audrey et Berkeley ont rejoint les rues et ruelles en dehors de Barcelone pour créer une image au moment de l’heure bleue. La ruelle qu’Audrey a choisie avait quelque chose d’assez étouffant, avec ses grands immeubles d’appartements de chaque côté. C’était pourtant l’endroit idéal pour obtenir l’effet de lumière qu’elle recherchait.

Audrey a tout d’abord modifié la balance des blancs sur son appareil afin d’apporter un ton bleu plus froid à l’image. Elle a ensuite réglé le Profoto Connect en mode automatique. Ainsi, lorsque Audrey se déplaçait pendant la prise de vue ou lorsque Berkeley bougeait, elle savait que la lumière du Profoto A1 assurerait l’exposition idéale pour son image.

De nouveau, Audrey a placé le Profoto A1 sur un pied en hauteur et sur sa gauche, avec une gélatine CTO fixée à la tête flash, afin de conserver des tons chairs naturels de Berkeley. Elle a également utilisé un Dome Diffuser pour adoucir la lumière. Cela permet à la lumière du flash de ressembler à la lumière du jour éclairant le sujet, tandis que la luminosité ambiante apporte cette touche bleue froide à l’arrière-plan, typique de l’heure bleue.

« Pouvoir éclairer mon sujet de cette façon m’a permis de concrétiser bien plus d’idées créatives »

Au milieu du trafic

La dernière image de cette journée était une mise en scène typique du travail d’Audrey Woulard : Berkeley en train de danser et de tourner sur elle-même au milieu des voitures en plein centre-ville pendant la nuit, éclairée par les lumières de la ville et les phares des véhicules de part et d’autre.

Audrey tenait le Profoto A1 équipé d’un Dome Diffuser en main bien au-dessus de sa tête, afin d’éclairer le modèle et de le faire ressortir des tonalités orange feutrées de l’éclairage public en arrière-plan.

« Le Profoto Connect simplifie nettement le travail au flash, notamment avec le Profoto A1. Il me suffit de prendre mon appareil et de déclencher avec le Profoto A1 off-camera, sans devoir tenir compte d’autres paramètres en amont. Je peux ainsi me concentrer sur ce qui m’importe vraiment quand je photographie en lumière naturelle : prendre une superbe photo.

La différence, c’est que je peux désormais profiter d’une lumière à la fois belle et naturelle partout et en permanence.

Écrit par: Steven Hanratty

Produits utilisés dans cet article

Gel Kit

Utilisée avec le A1 pour une correction des couleurs en déplacement