Action

Christoph Jorda utilise le B1X en extérieur pour une aventure au sommet

11 décembre, 2017

Écrit par: Steven Hanratty

Christoph Jorda et son équipe se mesurent aux éléments et aux lois de la gravité. Suspendue, sur une corde de quelques centimètres de diamètre tendue 25 mètres au-dessus d’une puissante chute d’eau, l’équipe capture des images pleines d’adrénaline.

Christoph Jorda a grandi dans un village situé à seulement 30 minutes des Alpes. Il n’est ainsi pas surprenant qu’il ait développé dès le plus jeune âge une passion pour des sports d’extérieur, tels que le ski, le VTT et l’escalade.

La photographie est une autre discipline pratiquée dans la famille. Christoph a donc été initié naturellement. Dès lors, il était plus qu’évident que son appétit pour les grands espaces et sa passion pour la photographie allaient se muer en une véritable carrière. C’est ainsi que Christoph a pu créer des images extraordinaires dans des environnements à la fois magnifiques, sauvages et hostiles du monde entier.

Pour tester le Profoto B1X, Christoph voulait quelque chose de différent, qui confronterait le B1X à ses propres limites et créerait une image mémorable. Heureuse coïncidence : Christoph et un groupe d’amis avaient prévu de partir pour une escapade à proximité d’une gorge située près d’un lac en Autriche à environ 30 kilomètres de la frontière allemande.

« Chaque année, nous faisons du highline. C’est une vraie passion qu’on a développée. Une occasion idéale pour mettre le Profoto B1X à l’épreuve. »

Ce type de séance présente de nombreux défis. Tout d’abord, il a fallu atteindre l’endroit, qui se trouvait à 40 minutes de marche à travers les bois, avec 50 kg dans chaque sac à dos. Le premier avantage a donc été le très faible encombrement des trois B1X pour des flashes si puissants. Une fois sur place, installer la corde n’a pas été de tout repos. « La roche était de piètre qualité. Pour des raisons de sécurité, nous n’avons pas pu organiser la séance à l’endroit que j’avais à l’esprit. Il nous a fallu 12 heures pour trouver un autre lieu et fixer les boulons dans la roche pour sécuriser la corde. Il était alors trop tard pour commencer à travailler. Nous avons donc décider d’installer le campement pour dormir sous les étoiles. »

Le lendemain, ils se sont rendu compte qu’ils avaient bel et bien trouvé l’endroit idéal. Depuis l’endroit appelé « kleine Plansee », une section du grand lac situé en altitude, une chute d’eau de plus de 238 mètres de hauteur dévale une gorge rocheuse pour rejoindre la rivière Lech. Pour la partie de la chute d’eau choisie par l’équipe, les Stuibenfälle, la corde a été installée 25 mètres au-dessus d’un petit bassin.

C’est à cet endroit que Christoph allait prendre sa première photo. Il s’est installé sous la ligne du bassin après avoir enfermé son appareil dans une protection en plastique, et a orienté son objectif vers le haut, en direction de la corde en polyester tendue de part et d’autre de l’abîme.

Un B1X était placé près de l’appareil et dirigé vers l’eau pour éclairer la roche sous la surface, tandis qu’un autre B1X était situé en hauteur, derrière les rochers au milieu de la chute d’eau pour éclairer Jakob qui s’aventurait sur la corde. Ils étaient fins prêts.

La tension était à son comble : Jakob s’est avancé à petit pas sur la sangle de quelques centimètres de large. Tout le monde retenait son souffle, et avant tout Jakob, assourdi par le grondement des eaux agitées. Il évoluait les bras tendus, en sachant bien qu’un seul faux mouvement conduirait au désastre. Heureusement, la performance était impeccable, et l’image était dans la boîte.

La précision du flash est l’une des premières choses qui a frappé Christoph, même si l’un des B1X était placé à plus de 80 mètres de distance, occulté par la roche et entouré d’eau. Il a également été impressionné par la puissance d’éclair générée par le B1X. « Pouvoir photographier à des vitesses d’obturation élevées au milieu de la journée m’a clairement laissé le champ libre. »

Ensuite, l’équipe s’est rendue au-dessus de la chute d’eau. Christoph a d’abord photographié Jakob en train de marcher sur la corde vers le soleil et s’éloignant de l’appareil. Ce contre-jour faisait surtout ressortir la silhouette de Jakob. Un B1X a donc été placé derrière lui pour éclairer et souligner les détails de son dos.

Il a ensuite photographié Karin Doblander, une autre passionnée de highline, en se plaçant en hauteur par rapport à la sangle, l’appareil orienté vers l’eau frappant la roche en contrebas. Karin est particulièrement à l’aise sur la ligne. Non seulement, elle a marché dessus, mais elle a décidé, à un moment donné, de faire une pause et de se coucher dessus.

Pendant qu’elle marchait, l’assistant de Christoph a maintenu un B1X équipé d’un Magnum Reflector à l’extrémité de la ligne vers laquelle elle s’orientait. Il l’a ainsi éclairée pour l’isoler de l’arrière-plan. « Le soleil était encore bien haut dans le ciel, mais le B1X compensait parfaitement en découpant la silhouette de Karin des tons atténués de l’arrière-plan.

Pour l’image clé, Christoph voulait une ambiance sombre. Pour passer le temps en attendant que la lumière s’atténue, il a décidé de prendre quelques portraits de Karin, Frans et Jakob. Il souhaitait obtenir une qualité optimale avec un piqué concentré sur les yeux, seul élément bien net de l’image.

Pour obtenir cet effet, il a placé deux Profoto B1X de part et d’autre de chaque membre de l’équipe, chaque flash équipé d’un Zoom Reflector. Avec un objectif 85 mm monté sur l’appareil, à une ouverture de f/1.4, Christoph a pu photographier à une vitesse d’obturation extrêmement rapide. Le résultat est d’une telle intensité que le spectateur est presque forcé de regarder le sujet dans les yeux.

Quand la lumière a finalement baissé, l’équipe a dû rapidement faire le nécessaire pour capturer l’image que Christoph avait à l’esprit.

L’appareil était placé sur un trépied derrière la chute d’eau. Il avait besoin de trois Profoto B1X pour obtenir exactement la lumière qu’il souhaitait. L’un des flashes se trouvait derrière les rochers à mi-hauteur de la chute d’eau, juste sous la ligne. Le rôle de ce flash était d’éclairer Jakob, qui allait être le suivant à s’aventurer sur la corde.

L’équipe a placé les deux autres flashes au sommet de la chute d’eau, orientés vers le bas. Le premier B1X a mis en lumière les détails de la roche et le mouvement de l’eau qui s’abattait. Le deuxième a permis d’isoler Jakob de l’arrière-plan.

Une exposition prolongée synchronisée au deuxième rideau a permis à Christoph de capturer le magnifique mouvement de l’eau et de figer Jakob à mi-parcours sur la corde, au milieu des rochers et avec la chute d’eau en arrière-plan. C’est un peu comme s’il flottait dans l’air. Christoph était ravi du résultat : « Le Profoto B1x m’a permis de capturer l’image dont j’avais rêvé, sans aucun compromis »

C’est une image à la fois épique et spectaculaire. La confrontation au sommet du sportif et des grands espaces. Un concentré de Christoph Jorda.

Il était à présent temps de tout ranger pour la route du retour...

Écrit par: Steven Hanratty

Produits utilisés dans cet article

OCF Magnum Reflector

Ajoute un maximum de puissance à nos sources équipées d’un diffuseur frontal plat

OCF Zoom Reflector

Ajoute de la puissance à nos sources équipées d’un diffuseur frontal plat.

Zoom Reflector

Un classique parmi nos modeleurs de la lumière.

Air Remote TTL

Connecte sans fil votre éclairage AirTTL avec votre appareil photo