Frøydis Geithus nous emmène pour un mariage dans les fjords de Norvège | Profoto

Frøydis Geithus nous emmène pour un mariage dans les fjords de Norvège

14 janvier, 2019

Écrit par: Steve Hanratty

De nombreux projets ont amené Frøydis Geithus à sortir des sentiers battus et à relever de nombreux défis. Quelle quantité de matériel dois-je emporter ? Quel temps va-t-il faire ? La lumière sera-t-elle adéquate quand elle sera sur place ? Enfin, le Profoto B10 peut-il fournir une lumière aussi naturelle et belle que ce paysage unique ?

Frøydis partage son temps entre des maisons à Oslo, en Espagne et son petit chalet près de l'endroit où elle a grandi, parmi les montagnes, les fleurs sauvages et les fjords de l'ouest de la Norvège. On pourrait dire qu'elle est un pur produit de son environnement.

« La nature a occupé une place vraiment importante dans ma vie car j'ai grandi en plein milieu et je trouvais donc tout à fait naturel de l'inclure dans mon travail. »

Frøydis a toujours été photographe. Elle a commencé avec son premier appareil photo à 14 ans. Au cours des cinq ou six dernières années, elle a décidé de se spécialiser dans un domaine spécifique de la photographie. « Ne voulant pas être une touche-à-tout, j'ai décidé de me spécialiser dans la photographie de mariage. »

Voyager léger est essentiel

Aujourd'hui, son métier de photographe de mariage de premier plan l’emmène dans le monde entier. Elle doit donc sélectionner avec soin le matériel qu'elle emporte avec elle. « Souvent, quand il n'y a pas de routes, je dois me rendre à ma destination à pied, et il est important que tout ce dont j'ai besoin tienne dans mon sac à dos. »

Et c'est près de chez elle, dans sa région natale de l'ouest de la Norvège, dans un endroit reculé, que Frøydis a utilisé le Profoto B10 pour la première fois.

Premières impressions

Ses premières impressions étaient prévisibles quant à la taille, « Cela ne pèse rien », a-t-elle déclaré. « C'est comme apporter un objectif supplémentaire ».

Bien sûr, le véritable test était à venir. Le B10 pourrait-il l'aider à réaliser le type d'images qu'elle avait en tête ? « Je suis obsédée par la lumière. Mon style a été qualifié de « noir scandinave », car mes images ont tendance à être assez sombres. Il ne s'agit toutefois pas d'obscurité à proprement parler, mais d'une qualité de lumière que j'apporte à l'image ».

Frøydis passe beaucoup de temps en Grèce et anime des ateliers photo sur l'île de Santorin, ce qui lui a donné une idée. Lorsqu'elle travaillait dans les îles grecques, elle a rencontré le designer VG Zolotas (de l'atelier Zolotas) pour la première fois et découvert les robes exquises qu'il crée. Elle a donc imaginé réunir le nord et le sud de l'Europe en une fusion norvégienne et hellénique, avec une belle robe faite main fournie par l'Atelier Zolotas comme pièce centrale.

Un lieu près de la mer

Le premier lieu fut Aurlandsfjellet, sur les rives du Sognefjorden. Pour cette image, Frøydis a placé le couple devant une structure traditionnelle située sur le côté du fjord, où les habitants stockent du bois et du matériel de pêche. Derrière elle, elle a placé un simple B10 posé sur un pied réglé à la hauteur maximale, qu'elle a déclenché dans un parapluie de taille moyenne muni d'un diffuseur qui lui permettait de projeter une lumière douce et uniforme sur le couple.

Frøydis a été frappée par le fait que le B10, en plus d’éclairer le couple, était suffisamment puissant pour faire ressortir tous les détails du paysage. Elle a aussi été impressionnée par la qualité de la lumière créée. « Compte tenu de mon expérience en tant que photographe en lumière naturelle, je n'aime pas le flash lorsqu'il donne un aspect artificiel aux images. Mais avec le B10, la lumière semble tout à fait naturelle. »

Au-dessus du fjord

L'image suivante était située au cœur d'un site classé au patrimoine mondial de l'Unesco et surplombant le magnifique Naeroyfjord. Il était tard, juste avant minuit, et le soleil d'été se cachait juste sous la ligne d’horizon.

Pour cette image, Frøydis a tenu le B10 à la main, dirigé directement vers le couple pour envoyer la lumière vers eux, mais elle a choisi cette fois-ci de ne pas utiliser le flash. « Avec le B10, je peux photographier en lumière continue. Et je peux même ajuster la température de couleur en fonction de l'environnement, ce qui me permet de contrôler totalement la lumière. »

Dans le même lieu, Frøydis a légèrement changé l'angle et introduit un deuxième B10. Toujours avec la lumière continue, elle a positionné le premier B10 sur un trépied pour éclairer le couple par l'avant, tandis que le deuxième B10 servait de lumière de contour pour détacher le couple de l'arrière-plan. Contrôler la température de couleur permettait là encore d’harmoniser parfaitement l’éclairage sur le couple et la lumière ambiante. L'image paraissait ainsi totalement naturelle. 

Surpasser le soleil

Le soir du deuxième jour, le projet les a amenés dans de nouveaux endroits, dans l’ouest sauvage de la Norvège. Dans le premier lieu, à Dalavatnet dans l'herbe près du petit plan d'eau entouré de montagnes, le soleil était suspendu juste au-dessus de l'horizon.

Frøydis a placé le couple avec le soleil en toile de fond. Elle a utilisé un B10 pour réfléchir la lumière dans un parapluie blanc moyen avec un diffuseur placé un peu sur la droite de l’appareil pour compenser la lumière intense du soleil juste derrière eux. Elle a ensuite choisi d'utiliser le B10 en combinaison avec le Profoto A1 On-Camera. Le A1 apportait un peu plus de lumière et de détails aux visages du couple.

Un gros plan a été réalisé à peu près de la même façon en utilisant le B10 en combinaison avec le A1 pour éclairer le couple, le soleil servant de lumière de contour ultra-puissante.

Un portrait spectaculaire

Un peu plus loin au bord de l'eau, à un endroit appelé Sogndalsdalen, Frøydis souhaitait prendre une image au milieu de la nature qui s’apparentait à la fois à la photographie de mode et à la photographie de portrait. À proximité se trouvait un bosquet de fleurs de bruyère pourpre, qui se trouve être la fleur nationale de Norvège. Frøydis décida de photographier la mariée alors que celle-ci se cachait parmi ces fleurs.

« Je souhaitais créer une atmosphère dramatique où je puisse jouer avec les ombres. J'ai donc installé un B10 sur un trépied à droite de la mariée. Comme le ciel s’était légèrement couvert, j'ai utilisé le B10 en combinaison avec un bol beauté afin d'apporter une qualité de lumière douce, voire presque magique, à l'image. Le bol beauté est parfait pour les portraits car il offre une lumière de qualité studio partout où vous allez ».

Noir scandinave

Il fut finalement temps de réaliser la dernière image. L'heure était déjà bien avancée ; il était plus de minuit. Il était alors possible de créer une image avec une belle atmosphère représentant bien l'heure et le lieu, ainsi que le paysage norvégien naturellement dramatique. À Eidet dans la commune de Sogndal, Frøydis a demandé à la mariée de s'asseoir sur un fauteuil au bord du fjord. Le soleil d'été étant bas sous l'horizon, elle a choisi d'utiliser deux B10 et d'utiliser la lumière continue plutôt que le flash.

Un premier B10 placé devant la mariée apportait lumière et chaleur, tandis que le B10 placé juste derrière elle contribuait à éclairer le fumigène que l'assistant avait positionné derrière elle. Les ténèbres et la lumière travaillaient en harmonie pour créer un sentiment de drame et de mystère.

« Je ne suis plus limitée par la lumière naturelle », s'enthousiasme Frøydis. « Grâce au Profoto B10 et à son concentré de légèreté, de puissance et de contrôle de l'éclairage continu, je peux profiter d’une excellente lumière partout, même au sommet d'une montagne ».

Écrit par: Steve Hanratty

Produits utilisés dans cet article

Umbrella Deep White

Un parapluie polyvalent et zoomable pour une lumière plus douce.

Umbrella Diffuser

Convertit votre parapluie White ou Silver en boîte à lumière.

Core Backpack S

Un élégant sac à dos pour le photographe toujours en mouvement

Air Remote TTL

Connecte sans fil votre éclairage AirTTL avec votre appareil photo