Osamu Yokonami portrays children on a field outside Tokyo with Profoto B10 and A1 | Profoto (FR)
Campagne B10 Achetez un Profoto B10 ou un B10 Plus et recevez des Light Shaping Tools d’une valeur de 500 € En savoir plus

Osamu Yokonami photographie des enfants dans un champ à l’extérieur de Tokyo avec le Profoto B10 et le A1

12 mars, 2019

Écrit par: Steven Hanratty

Osamu Yokonami exploite son style unique dans la campagne en dehors de Tokyo avec le Profoto B10 et le Profoto A1, et ce afin d’ajouter des images à son portfolio personnel intitulé Assembly.

Basé à Tokyo, Osamu a réalisé un large éventail de clichés commerciaux, éditoriaux et de mode et a collaboré avec de nombreux noms connus du Japon tels que Milk, Figaro Japon, United Arrows, Albion et Actus, pour n'en citer que quelques-uns.

Cependant, c'est dans son travail personnel que l'œil unique d'Osamu se perçoit le mieux. Osamu a produit plusieurs livres de photo, notamment Assembly, Sasayama ou encore 1000 Children, le plus connu.

L’unicité dans l’uniformité

Le projet 1000 Children, largement exposé au Japon, a présenté 1 000 portraits minimalistes d'écolières japonaises tenant un fruit de façon précaire entre l'oreille et l'épaule gauche. À première vue, les images semblent répétitives, le seul changement réel résidant dans les couleurs des différents fruits. Cependant, à y regarder de plus près, nous voyons de légères différences apparaître dans un sourire, une grimace, lorsque l’enfant équilibre maladroitement le fruit avec des changements subtils de posture et de confiance devant l’appareil photo.

Ce sentiment d’uniformité était ce qu’Osamu voulait apporter à sa séance avec le Profoto B10 dans le cadre de son autre travail personnel nommé Assembly. Osamu voulait photographier des enfants âgés de 2 à 3 ans qui portaient les mêmes chemisiers et pantalons blancs afin que le spectateur les voient non pas comme des individus mais en tant que groupe (d’où le nom « Assembly »). 

Enfants et chaos vont en général de pair

Cependant, à cet âge, les enfants restent tous assez incontrôlables, et c’est ce manque de contrôle qui révèle leur vraie nature, leur unicité.

Un grand champ vert sur les rives de la rivière Tamagawa a accueilli la séance. Ce sont d’abord la légèreté et la portabilité du B10 qui ont marqué Osamu ; il pouvait désormais être mobile lors de la séance, ce qui correspondait parfaitement à son style instinctif et était indispensable pour courir derrière des enfants énergiques.

« Cette séance va être très chaotique », a ajouté Osamu. « Dix enfants et leurs parents se déplaçant au hasard dans un champ, je vais devoir me déplacer vite. »

Une séance sous un ciel bleu

Pour les premières images, Osamu voulait représenter les enfants qui sautaient en l’air, le ciel bleu derrière eux. Il s’est allongé dans l’herbe et a placé un B10 en hauteur et légèrement à droite de sa position.

Osamu a également choisi d’utiliser un réflecteur OCF Magnum, car la lumière dure créée par le modeleur correspondait bien à l’énergie des enfants.

« Je suis ravi de la pureté absolue des images, avec le ciel bleu parsemé de quelques nuages et la simplicité des vêtements portés par les enfants... Ça m'a vraiment aidé à souligner les expressions de joie innocente sur leurs visages. »

Concentration absolue

Pour l’image suivante, Osamu a choisi des jumelles vêtues de la chemise blanche et du pantalon assorti. Comme lors du projet 1 000 Children, il leur a demandé de placer une pomme sous leur menton pendant qu’il les photographiait. Et leurs tentatives pour maintenir le fruit sous leur menton ont révélé une détermination enfantine sur leurs visages.

Il a capturé l'image avec un Profoto A1 on-camera équipé d’un Dome Diffuser pour adoucir la lumière en débouchant les ombres depuis l'avant.

Le grand final

L’image finale était légèrement surréaliste. Dans un arbre immense, Osamu et son équipe ont placé un ballon géant au milieu des branches et des feuilles, puis il a demandé aux enfants de faire la queue devant l’arbre. Osamu a éclairé les enfants avec un seul B10 à l’intérieur d’une OCF Softbox 2x3 et a donné au ballon l’aspect d’un globe lumineux avec le Profoto A1.

Osamu a retenu beaucoup de points positifs de sa journée avec le Profoto B10. Du temps de recyclage rapide à la longue autonomie de la batterie, il n’a pas eu besoin de changer la batterie pendant la séance. Pour lui, la portabilité et la puissance ont été des avantages indéniables.

« Comme je ne prépare pas scrupuleusement les scènes que je photographie, la flexibilité est essentielle. Et c’est là que la dimension mobile et légère du B10 m’aident vraiment à obtenir les images souhaitées. » Pour Osamu, l’équilibre entre puissance et portabilité est pratiquement parfait.

 

Écrit par: Steven Hanratty

Produits utilisés dans cet article

OCF Magnum Reflector

Ajoute un maximum de puissance à nos sources équipées d’un diffuseur frontal plat